Réhabilitation des infrastructures : Le ministre de la Jeunesse et des Sports satisfait de l’avancement des travaux

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, s’est dit samedi, ‘’satisfait’’ du taux d’avancement des travaux de réhabilitation des infrastructures sportives devant abriter les 3es Jeux africains de la jeunesse (JAJ-2018), prévus du 19 au 28 juillet à Alger, excepté le Tennis club de Bachdjarah qui enregistre un retard ‘’important’’. ‘’Beaucoup de lieux sont prêts pour ces Jeux même si certains d’entre eux demandent plus de temps pour l’achèvement des travaux, notamment le Tennis club de Bachdjarah qui reste le seul point où nous avons constaté un retard par rapport aux engagements déjà pris. Je peux vous confirmer que nous serons prêts à 100% pour l’organisation de cette manifestation’’, a déclaré M. Hattab lors d’une visite de travail et d’inspection au niveau des infrastructures sportives. Le ministre a débuté sa visite de travail par la résidence universitaire ‘’Cube 5’’ à El-Alia (Bab-Ezzouar), avant de se rendre à l’école nationale des sports nautiques et subaquatiques de Bordj El-Bahri, au Tennis club de Bachdjarah, au Centre féminin de Ben-Aknoun, à l’école supérieure des sciences et de technologie du sport (ESTS) à Dely-Ibrahim, à la piscine olympique de l’Office du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf et enfin au stade d’athlétisme du 5-Juillet (Sato). à la résidence universitaire dont la capacité avoisine les 4 000 lits, M. Hattab a demandé de régler les derniers détails relatifs aux travaux pour être à jour dans les délais prévus. Puis le ministre s’est rendu à l’école nationale des sports nautiques et subaquatiques, assistant à une présentation du lieu réalisé par le directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya d’Alger, Tarek Krach. Ce dernier a précisé qu’une société a été installée lors des derniers jours pour la réhabilitation des trois derniers lots. Le ministre a alors appelé les sociétés concernées par ces travaux à les achever dans les délais. Profitant de sa présence, M. Hattab a rendu visite aux véliplanchistes algériens de la série Optimist qui ont entamé samedi, un stage bloqué pour dégager une équipe type en vue des importantes échéances internationales à venir. ‘’Vous devez être confiants et jouer toutes vos chances pour atteindre vos objectifs. Il faut changer l’esprit sportif et ne pas vous focaliser sur les résultats au niveau arabe uniquement, il faut voir loin’’, a déclaré le patron du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) aux athlètes présents. Au Tennis club de Bachdjarah qui connaît depuis plus d’un mois des travaux de réhabilitation (courts de tennis, parking, vestiaires, éclairage…), le ministre s’est montré en colère suite au grand retard enregistré pour la livraison du projet. ‘’Réveillez-vous un peu ! a-t-il martelé en direction des responsables de la société en charge de la réhabilitation. C’est un évènement international et nous devons impérativement livrer ce projet le plus tôt possible, vous êtes déjà en retard. Je pense que vous n’êtes pas conscients de la situation et vous demandez en plus un nouveau délai ? Franchement on n’est pas satisfait parce qu’il y a eu un engagement qui n’a pas été respecté». Déçu, Mohamed Hattab a demandé de signer un PV d’engagement entre le maître d’ouvrage, le bureau d’études et les 3 entreprises chargées des travaux. Au Centre féminin de Ben-Aknoun et aux salles de sports de l’école supérieure des sciences et de technologie du sport de Dely-Ibrahim, le ministre s’est réjoui en voyant les travaux achevés, félicitant l’entreprise et le bureau d’études pour les efforts fournis. Le ministre a clôturé sa visite à la piscine olympique de l’Office du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf et au stade d’athlétisme du 5-Juillet (Sato). Selon les personnes chargées des travaux de la piscine, ces derniers seront achevés d’ici à 15 jours. Pour le Sato, le ministre a demandé aux responsables d’accélérer les choses et être à temps. Les Jeux africains de la jeunesse sont une compétition concernant les athlètes âgés entre 14 et 18 ans. La première édition des JAJ a été organisée à Rabat au Maroc en 2010, alors que la capitale botswanaise, Gaborone, a abrité la 2e édition en 2014.