Recherche scientifique : Amel Medjdoub distinguée pour son travail sur l’évaluation des effets des pesticides

Amel Medjdoub, docteur en physiologie et biochimie de la nutrition de l’Université Aboubekr Belkaid (Tlemcen) a été distinguée pour son travail sur l’évaluation des effets des pesticides sur la santé humaine et la culture de la pomme de terre. Dr Medjdoub a été distinguée par les laboratoires « Sanofi » lors d’une cérémonie organisée jeudi soir en présence de cadres des ministères de l’Enseignement supérieur et de la Santé. L’étude de Dr Amel Medjdoub sur l’évaluation des « effets des pesticides sur la prolifération lymphocytaire et le stress oxydatif in vitro » a été sélectionnée parmi 20 études menées sous la supervision d’une équipe composée d’experts biologistes, médecins et pharmaciens. Intervenant en marge de la cérémonie, Dr Amel Medjdoub a précisé que les pesticides utilisés dans les champs de pommes de terre avaient un impact négatif sur la santé humaine et pouvait causer des maladies à long terme. De son côté, le Directeur de la recherche scientifique et du développement technologique au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Mohamed Sellami a mis l’accent sur l’importance de la recherche scientifique en Algérie précisant que 365 projets scientifiques avaient porté leurs fruits. De son côté, le Directeur de la recherche scientifique au ministère de la Santé,Moussa Arradha a fait part de l’existence de plus de 80 projets de recherches dans ce secteur en 2014 affirmant que la recherche dans ce domaine était destinée en premier lieu au malade et aux programmes de prévention.

Statoil va réduire ses investissements en 2015
Le groupe pétrolier norvégien Statoil a revu vendredi en baisse de 10% le montant de ses investissements prévus pour cette année après un exercice 2014 difficile, marqué par la chute du cours du baril. En 2015, les investissements devraient s’élever à 18 milliards de dollars contre 20 milliards prévus précédemment, a annoncé Statoil, dont le bénéfice net a fondu de presque moitié l’an dernier, à 21,9 milliards de couronnes (2,5 milliards d’euros) en 2014 contre 39,9 milliards en 2013. Le résultat d’exploitation est ressorti à 136,1 milliards de couronnes contre 163,1 milliards en 2013 pour un chiffre d’affaires en baisse de 1,6%, à 606,8 milliards de couronnes. Sous l’effet du plongeon du prix du pétrole, qui a été divisé quasiment de moitié depuis cet été, la compagnie norvégienne est tombée dans le rouge au second semestre. « Les résultats trimestriels ont été affectés par la chute prononcée du prix du pétrole », a souligné Eldar Saetre, le nouveau directeur général du groupe. « Notre résultat net a aussi été affecté par des charges comptablesspécifiques », a-t-il dit.

Ooredoo Sponsor Officiel de l’Equipe nationale et de la Fédération algérienne d’escrime
Ooredoo est le sponsor officiel de l’Equipe nationale d’escrime lors la 28ème Coupe du monde de Fleuret Féminin Senior qui se tient du 06 au 08 février 2015, à la salle Tassili de l’Hôtel Hilton- Alger. Cette 28ème édition de la coupe du monde de fleuret dames, abritée par l’Algérie, voit la participation de 90 athlètes représentant une vingtaine de nations venues des quatre coins du monde qui sont mises en compétition en individuel et par équipe dans l’espoir de décrocher une place sur le podium. Pour rappel, Ooredoo a signé en Août 2014 un contrat de sponsoring avec la Fédération algérienne d’escrime (FAE) en vertu duquel il jouit du statut de Sponsor Officiel et Principal de l’équipe nationale et de l’instance fédérale et s’engage à leur apporter son soutien et à les accompagner dans les grandes compétitions nationales, régionales et internationales.En tant que Sponsor Officiel de l’équipe nationale et de la FAE, Ooredoo confirme son statut de premier partenaire du sport national et international et son engagement dans la promotion des différentes disciplines sportives en Algérie.

Palestine : les donateurs à Ghaza exhortés à honorer leurs promesses
La Norvège et l’Egypte, co-organisatrices l’an dernier d’une conférence des donateurs aux Palestiniens, ont enjoint jeudi aux bailleurs de fonds d’accélérer le versement de l’aide promise à la reconstruction de Ghaza. En octobre au Caire, la communauté internationale avait promis une aide de 5,4 milliards de dollars aux Palestiniens, dont la moitié pour reconstruire Ghaza ravagée par les bombardements israéliens. »Malheureusement, trois mois plus tard, nous devons constater que le peuple de Ghaza continue de souffrir en raison d’un soutien international insuffisant et d’un blocage politique », ont écrit les chefs de la diplomatie norvégienne Boerge Brende et égyptienne Sameh Shoukry dans une lettre conjointe qu’ils ont signée jeudi à Oslo.En court d’argent, l’ONU a annoncé fin janvier la suspension de l’aide financière qu’attendaient des dizaines de milliers de Palestiniens pour réparer leur maison ou payer leur loyer à Ghaza. L’Agence pour l’aide aux réfugiés de Palestine (UNRWA) s’était plainte qu’ »aucune de cette aide n’est pour ainsi dire arrivée à Ghaza ».Selon elle, plus de 96.000 maisons ont été endommagées ou détruites au cours des 50 jours de conflit en juillet-août 2014, et il faudrait 720 millions de dollars pour répondre aux besoins.Au Caire, le Qatar avait promis de très loin la plus grosse contribution, un milliard de dollars. Washington avait annoncé une aide immédiate de 212 millions sur un total de 400 millions de dollars en un an, et l’Union européenne une somme globale de 450 millions d’euros pour 2015. Jeudi, la Norvège a annoncé le versement d’une rallonge de 5 millions de dollars à l’UNRWA et à d’autres organismes onusiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>