Réalisation de projets à Sétif : Des entrepreneurs prennent en charge les frais

Des entrepreneurs publics et privés ont pris en charge Leurs frais durant 2016 la réalisation de plusieurs projets dans la wilaya de Sétif. Neuf entreprises publiques et privées ont ainsi lancé l’opération de doublement de 15 km de la RN-77 entre El Eulma et Hammam Soukhena pour 1,2 milliard DA, actuellement à 80 % du taux d’avancement des travaux, tandis que six autres entreprises ont engagé, en septembre, pour 2,5 milliards DA les travaux d’une seconde voie (22 km) de contournement de la ville de Sétif à 30 % réalisée, a indiqué dimanche le directeur des travaux publics.
Une école primaire, composée de 12 classes, totalement équipée avec cantine et logement d’astreinte a été réalisée au frais d’un particulier dans la région d’Essefiha, à l’entrée Sud de la ville de Sétif, a souligné le directeur de l’éducation qui a assuré que des hommes d’affaires ont également promis de réaliser 14 écoles de 9 classes chacune. Dans la commune de Dhraâ Kebila, un particulier a fait don d’un forage affecté à l’alimentation en eau potable des habitants de plusieurs mechtas, en attendant le fonçage d’un autre forage de 250 mètres cadre du bénévolat, a souligné le directeur des ressources en eau.
En 2016, un centre de soins, totalement équipé dans la région d’Essefiha, a été réalisé par un bienfaiteur et inauguré par le ministre de la Santé, de la Population et la Réforme hospitalière. Selon le directeur du secteur, ce centre sert actuellement de salle de soins en attendant l’aboutissement des procédures réglementaires pour son transfert en polyclinique.
Un véhicule a été mis à la disposition de cet établissement par le même bienfaiteur pour assurer le service de soins à domicile pour les grands malades. Dans la commune de Bouslam, la population du village Tathkafet s’est mobilisée pour l’aménagement d’une voie piétonnière d’un kilomètre qui facilite les conditions d’accès des écoliers à leur établissement.
L’école primaire Benazouz de la commune d’Oued El Bared a été totalement entretenue grâce à une action de bénévolat initiée par l’association El Yatim.