Saisie

Près de trois tonnes de viande blanche d’origine douteuse saisies à Médéa

Près de trois tonnes de viande blanche d’origine douteuse ont été saisies lundi par les éléments de la Gendarmerie d’El-Haoudine, Nord-Est de Médéa, lors d’un contrôle routinier de camionnettes frigorifiques circulant sur la RN 8, a-t-on appris de ce corps de sécurité. L’opération de contrôle, menée par la section territoriale de la Gendarmerie nationale d’El-Haoudine, relevant de la brigade de Tablat, au niveau de l’axe routier El-Haoudine – Larbâa (Blida), a permis la découverte d’une quantité de viande blanche, estimée à 2881 kg, destinée à être écoulée sur le marché sans certificat sanitaire des services vétérinaires, a-t-on indiqué. La marchandise, provenant vraisemblablement d’ateliers d’abattage clandestins, était transportée dans des conditions d’hygiène déplorable à bord de deux camionnettes frigorifiques, a-t-on signalé.

Le corps du pompier disparu à Bouira n’est toujours pas retrouvé
Le corps du pompier, Mohamed Achour, emporté jeudi dernier par les eaux pluviales à la cité des 250 logts de la ville de Bouira «n’est toujours pas retrouvé» et les recherches se poursuivent pour le quatrième jour, a indiqué à l’APS le directeur de la protection civile de Bouira, le colonel Moulay Khalifa. «Nos interventions sont toujours en cours et le corps de la victime n’est toujours pas retrouvé», a expliqué le colonel Moulay. Ce dernier a démenti les rumeurs faisant état du repêchage du corps du pompier décédé, soulignant que «les recherches des équipes se poursuivent toujours pour le retrouver».

Trois morts dans un accident de la route à M’sila
Trois personnes de la même famille ont trouvé la mort dans un accident de la route survenu dans la commune de Tamsa dans la wilaya de M’sila, a-t-on appris dimanche auprès de la protection civile. Cet accident s’est produit sur un tronçon du chemin de wilaya, dans la commune de Tamsa, suite à une collision entre un véhicule touristique et un camion entraînant la mort sur place des trois victimes, évacuées à l’hôpital par des ambulances de la même structure de santé, selon des sources hospitalières à Boussâada. Une enquête à été ouverte afin de déterminer les causes de cet accident.

Corée du Sud : échec d’une tentative de créer de la pluie artificielle pour réduire la pollution
Une tentative de créer de la pluie artificielle en Corée du Sud pour lutter contre la pollution de l’air a échoué, a annoncé lundi le gouvernement qui manque de solutions face à ce problème de santé publique. Vendredi, l’Administration météorologique coréenne (AMC) a fait décoller un avion dans l’espoir de provoquer de la pluie en ensemençant les nuages avec des particules d’iodure d’argent. L’idée était que ces précipitations artificielles entraînent dans leur chute les particules de pollution. Les premières évaluations de cette expérience sont cependant décevantes, a indiqué lundi l’AMC. Une pluie faible et brumeuse a été détectée pendant quelques minutes, a précisé l’agence, mais «aucune précipitation conséquente n’a été observée».
«En dépit de sa réussite ou de son échec, cet essai était une occasion d’accumuler les technologies nécessaires en vue d’une commercialisation plus rapide de l’ensemencement de nuages», a-t-elle poursuivi. Un rapport complet sur cette expérience est attendu en février.

Nouvelle hécatombe de poissons en Australie
Le plus grand bassin hydrographique d’Australie a connu une nouvelle hécatombe de poissons quelques semaines après la mort de près d’un million d’entre eux, le troisième épisode du genre en moins de deux mois, ont annoncé lundi les autorités et les habitants. Le gouvernement fédéral a imputé la catastrophe qui affecte l’immense bassin Murray-Darling, dans le sud-est du pays, à la grave sécheresse en cours mais les spécialistes et les riverains mettent en cause des prélèvements d’eau excessifs et la pollution. Des responsables des services des pêches étaient en route pour Menindee, proche du fleuve Darling, le site concerné dans l’extrême-ouest de l’état de Nouvelle-Galles du Sud.»Il y a beaucoup de petits poissons (morts). Bon nombre des poissons plus grands avaient déjà péri dans les deux dernières hécatombes», a déclaré à l’AFP Rob Gregory, tour opérateur de Menindee, ajoutant qu’il avait compté 380 poissons morts sur seulement six mètres de berge. «C’est un désastre environnemental qui équivaut à beaucoup d’autres choses qui se passent, comme le blanchissement du corail de la Grande barrière», a-t-il dit. Le ministère des Industries primaires de Nouvelle-Galles du Sud a estimé que les derniers décès avaient probablement été provoqués par une baisse soudaine des températures après des jours de canicule, ce qui a entraîné une chute des niveaux d’oxygène dans l’eau. Le leader de l’opposition travailliste, Bill Shorten, a demandé aux autorités d’agir, déclarant que le bassin Murray-Darling faisait face «aux caractéristiques d’un désastre écologique». Le gouvernement du Premier Ministre Scott Morrison a attribué l’hécatombe à la sécheresse, tout en défendant certaines politiques qui, selon les riverains, ont généré la pollution et la baisse des niveaux des cours d’eau. «Il y a une sécheresse et c’est une des conséquences de la sécheresse», avait déclaré M. Morrison. Voilà cependant des années que des chercheurs mettent en garde contre l’extraction sauvage et non contrôlée d’importantes quantités d’eau, pour l’irrigation ou à d’autres fins.

Chiffre du jour : 70 000

Quelque 70 000 personnes ont pris part dimanche à la seconde marche «Rise for Climate» organisée dans les rues de Bruxelles, selon le comptage officiel de la police. Répondant à l’appel de l’association organisatrice Rise for Climate, les manifestants entendent mettre le monde politique sous pression pour qu’il adopte des mesures fortes en faveur de la protection du climat, rapporte le journal belge 7sur7. Parti en début d’après-midi vers 13h30 de la gare du Nord, l’immense cortège est arrivé peu après 15h00 à la place du Luxembourg, devant l’esplanade du Parlement européen, où se sont tenus une série de discours et concerts jusqu’à 18h00. «L’humanité fait face au plus grand défi qu’elle n’a jamais eu à relever depuis son existence sur Terre. Il faut absolument faire plier les dirigeants», ont déclaré les organisateurs, face à la foule de manifestants. «Le combat s’annonce long et difficile, mais nous ne lâcherons rien», ont-ils ajouté. Des milliers de manifestants agitaient banderoles et pancartes sur lesquelles étaient écrits toutes sortes de slogans dont «Stop aux voitures de société», «Act now», … etc.