benzianep3

PRÉPARATIFS DE LA RENTRÉE UNIVERSITAIRE PRÉVUE POUR LE 15 DÉCEMBRE : Benziane consultera les partenaires sociaux

Reportée à maintes reprises en raison de la crise sanitaire difficile marquée par la propagation de la Covid-19, la rentrée universitaire 2020/2021 est sensée se faire le 15 décembre prochain.

Mais pour que tout se passe dans de bonnes conditions et surtout pour éviter de reproduire les erreurs du ministère de l’Éducation, le MERS prévoie de rencontrer ses partenaires sociaux à partir de la semaine prochaine, pour justement bien préparer ce rendez-vous. Le ministre de l’Enseignement supérieur, Abdelbaki Benziane, qui s’est exprimé samedi, a en effet révélé que la date du 15 décembre a été retenue pour entamer de manière graduelle la rentrée universitaire 2020/2021 qui était prévue initialement le 22 novembre dernier. Mais cette rentrée « spéciale », en ces temps de pandémie, nécessite la mise en place de mesures permettant d’empêcher au maximum la propagation du virus Corona dans les universités. Une situation que le MERS veut éviter à travers l’adoption d’un protocole sanitaire rigoureux dans tous les établissements universitaires.
Et parce que le dialogue et la concertation avec les partenaires sociaux, qui sont plus connaisseurs de la réalité du terrain, ne peuvent être que bénéfiques, Benziane a affirmé qu’il entamera, à partir de la semaine prochaine, des rencontres, dans ce sens, pour discuter justement de cette rentrée, soulignant que la préparation de cette année universitaire avait commencé au mois d’août dernier. Il est sûr que cette démarche adoptée par le ministre de l’Enseignement supérieur  empêchera de reproduire les erreurs faites par le département de Mohamed Ouadjaout qui, lui, a choisi de prendre des décisions unilatérales dont les conséquences se font quotidiennement sentir dans le secteur de l’Éducation. D’ailleurs, les syndicats du secteur dénoncent depuis la rentrée scolaire l’attitude du MEN qui a choisi de ne pas les associer dans toutes les décisions prises liées notamment à l’organisation des cours. Aussi, l’échec de la mise en place du protocole sanitaire a fait que des cas de contaminations à la Covid-19 sont enregistrés quotidiennement dans les établissements scolaires. Une situation ayant poussé les enseignants, surtout ceux du cycle primaire, à organiser des actions de contestation pour revendiquer plus de sécurité. Pour revenir au secteur de l’Enseignement supérieur, il est important de souligner que Benziane avait précisé que toutes les informations et procédures inhérentes à la rentrée universitaire seront dévoilées la semaine prochaine, ajoutant que le ministère est «prêt » à tous les scénarios possibles. Sans donner toutefois plus de détails, il a révélé qu’une partie des cours se déroulera en présentiel et l’autre en distanciel.
Ania Nait Chalal