5.9 C
Alger
25 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

Premier jour du BEM : la physique sème la panique

Les élèves de quatrième année moyenne ont entamé hier leur première journée d’examen. Avec quatre modules au menu, l’épreuve de physique a été jugée la plus difficile. Le sujet a, en effet, créé un mouvement de panique auprès des candidats. Approchés à la sortie du lycée El-Idrissi, un groupe d’élèves ont exprimé leur déception. «Le sujet de physique nous a complètement déstabilisé», a déploré Amine. «Les questions sont très compliqués», a-t-il ajouté. Un autre candidat a signalé en outre que contrairement au sujet de la langue arabe qui était vraiment abordable, celui de physique «ne pouvaient le résoudre que les élèves excellents». «Il n’est pas à la portée de l’élève moyen», a indiqué la même source. Selon Ahlem, «deux questions» dans le sujet ne figuraient pas dans les cours dispensés durant l’année scolaire. «Personnellement, j’étais très confiante avant cet examen, mais plus maintenant», a-t-elle soutenu en larmes.

Il faut dire que ce scénario avait été déjà vécu il y a quelques jours par les bacheliers, qui, eux aussi, avaient galéré avec le sujet des mathématiques et de sciences naturelles. Ce qui laisse à croire que les matières scientifiques sont le point faible de la majorité des élèves. Ceci mérite une bonne réflexion de la part de la nouvelle ministre de l’Éducation qui aura du pain sur la planche. «Les méthodes d’enseignement notamment de ces matières est une question qu’il faudrait revoir dans l’immédiat et de prendre vraiment au sérieux».
Par ailleurs, Il est important de rappeler que les examens du BEM s’étaleront pour une durée de trois jours. Les candidats auront à passer quatre épreuves au cours d’une seule journée. Pour hier, ils avaient examiné la langue arabe et physique au cours de la matinée, et celles des sciences civique et islamique l’après-midi. Pour aujourd’hui, les prétendants au Brevet de l’enseignement moyen passeront l’épreuve de mathématiques, d’anglais et d’histoire- géographie. C’est une répartition de l’emploi du temps qui n’est pas du goût des candidats ni celui de leurs parents. «L’emploi du temps de ces examens n’est pas bien étudié», a considéré à cet effet une parente d’élève. «Ce dernier est trop chargé, et les candidats ont besoin de souffler un peu», a-t-elle poursuivi. Une autre maman a estimé pour sa part qu’il aurait été préférable de programmer au moins deux examens par jour. «Nos enfants vont être fatigués rapidement», a-t-elle justifié.
Concernant la surveillance de ces épreuves et le déploiement des services de sécurité et de la Protection civile, les parents ont estimé à l’unanimité que ces mesures les rassuraient. «Nous sommes tranquilles à l’idée de savoir que nos enfants sont pris en charge», «de ce côté-là, nous n’avons rien à reprocher aux autorités», a déclaré un parent d’élève.
Pour conclure, il convient de rappeler que près de 600 000 candidats se sont présentés aux examens du BEM. La session de juin 2014, avec ses 591 509 candidats, dont 7 104 candidats libres, enregistre une baisse du nombre des postulants de 11 730 par rapport à l’année précédente qui, elle, en comptait 603 239. Par ailleurs, pour cette année, 2 832 candidats sont issus des écoles privées et 4 987 candidats viennent des centres de rééducation en sus des 180 candidats de la catégorie des personnes aux besoins spécifiques.
En outre, le nombre de filles est supérieur à celui des garçons avec respectivement 301 955 contre 289 554 candidats. Concernant l’encadrement, 99 817 enseignants sont mobilisés pour la surveillance des centres d’examen au nombre de 2 226 et 35 000 autres se chargeront de la correction des copies. La mission d’observation du bon déroulement des épreuves du BEM échoit, quant à elle, à 2 269 encadreurs. Quant à l’annonce des résultats du BEM, examen national et obligatoire, elle se fera le 30 juin prochain.
Ania Naït Chalal

Related posts

Aucun préavis de grève n’a été déposé par les cheminots : les usagers du rail pris en otage

courrier

Les intempéries continuent à faire des dégâts : Trois morts et un disparu

courrier

JAVIER JIMENEZ UGARTE, EX-AMBASSADEUR D’ESPAGNE À ALGER : « Les choses ont très mal tourné pour nous »

courrier

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DU 12 DÉCEMBRE : Seul Mihoubi déclare publiquement son patrimoine

courrier

ALORS QU’EL-BINAA SE PRONONCERA SUR LA QUESTION CE VENDREDI : Vers une participation du MSP au Gouvernement

courrier

DES MILLIERS DE MANIFESTANTS À MADRID POUR S’OPPOSER À LA DÉCISION DU GOUVERNEMENT ESPAGNOL : « Sanchez, traître ! Le Sahara occidental ne se vend pas ! »

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.