Palestine

PIERRE ANGULAIRE DE LEUR UNIFICATION : Les pays arabes à l’épreuve d’une Palestine souveraine

Si les changements régionaux et les réalignements géopolitiques ont affecté l’engagement à la cause palestinienne dans le monde arabe, la prédominance de cette cause émane stratégiquement de l’importance pour plusieurs gouvernements arabes de la réussite du prochain Sommet arabe.

Le 19 septembre, l’ambassadeur palestinien à Alger, Fayez Muhammad Mahmoud Abu AÏta, avait déclaré, lors d’une conférence de presse, que « la Palestine dépend beaucoup des résultats du prochain sommet arabe en Algérie », et qu’il s’attendait à des « résultats exceptionnels », après que la diplomatie algérienne « s’est rendue dans plusieurs pays arabes pour se concerter sur ce dossier et plaider la réconciliation palestinienne ». L’ambassadeur palestinien s’était dit convaincu que l’Algérie « est en mesure de contribuer à la réalisation de la réconciliation entre les factions palestiniennes ».
Dans les territoires occupés, les Palestiniens ont suivi les pourparlers entre les différentes factions palestiniennes en Algérie, avec énormément d’optimisme, persuadés que les accords conclus apporteront un changement. C’est ce qu’a souligné le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, jeudi dernier, estimant que ce qui a été réalisé pour la réconciliation palestinienne à Alger, sous l’impulsion du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, aura un impact positif sur les travaux du Sommet arabe prévu les 1er et 2 novembre à Alger. « La réconciliation palestinienne est liée au Sommet arabe, étant le baromètre de la capacité des Arabes à s’unir », a affirmé Lamamra dans une déclaration à la presse en marge de la signature par les factions palestiniennes de la « Déclaration d’Alger » issue de la conférence d’unification des rangs palestiniens tenue du 11 au 13 octobre. « Lorsque les Palestiniens s’unissent, les Arabes s’uniront plus facilement par la suite », a-t-il ajouté.
Appelés désormais à assumer leur responsabilité historique envers les manœuvres de l’occupation sioniste, visant à compromettre le projet d’édification de l’État palestinien souverain, les États membres de la Ligue arabe seront à l’épreuve, à l’entame du mois prochain, de cette lutte continue du peuple palestinien pour le recouvrement de tous ses droits spoliés, contre cette injustice historique dont souffre ce vaillant peuple palestinien dans sa lutte légitime. Nul doute qu’à l’occasion du Sommet arabe, l’Algérie, de son côté, qui a toujours veillé à redoubler d’efforts pour protéger le peuple palestinien des diverses violations, ne manquera pas de réitérer sa solidarité avec ce peuple, et d’inviter le monde arabe, à juste titre, à soutenir, à son tour, ces initiatives et ces démarches. C’est ce que, du moins, l’histoire retiendra.
Hamid Si Ahmed

vip303 prada88 asiabet angkasa138 warung138 sikat138 bonus168 fit88 judicuan luck77 slot123 pragmatic77 winslot88 slot99 hoki303 dewa99 garuda99 mantra88 emas138 vegasgg gas138 bimabet megahoki88 dragon77 jakartacash coin303 caspo777 cuan138 jackpot138 megawin77 slot http://vegasgg.patrolicyber.com/