Accueil ACTUALITÉ PERPÉTRÉE À LA RUE AL-RACHID DANS LA BANDE DE GHAZA : Le...

PERPÉTRÉE À LA RUE AL-RACHID DANS LA BANDE DE GHAZA : Le président de l’UIPA condamne la boucherie sioniste

0

L’Union interparlementaire arabe (UIPA) a condamné le nouveau massacre perpétré par l’occupant sioniste contre les Palestiniens qui attendaient les aides sur la rue Al-Rachid dans la bande de Ghaza.
Dans un communiqué signé par son président, Brahim Boughali, l’UIPA a fustigé «la passivité de la Communauté internationale et l’incapacité du Conseil de sécurité onusien à protéger le peuple palestinien et à adopter une décision pour arrêter l’agression sioniste ». L’UIPA a mis en garde contre «la loi de la jungle empruntée par l’entité sioniste », dénonçant « la politique de deux poids deux mesures dans le traitement de la question palestinienne ». L’UIPA a également appelé les instances internationales à « obliger l’occupant sioniste à se conformer au droit international », réitérant « sa pleine solidarité avec le peuple palestinien et son soutien à toute initiative permettant le recouvrement de ses droits et l’établissement de son Etat indépendant, avec El-Qods Echarif comme capitale. À noter que, rien que pour la journée d’hier, l’armée de l’occupation sioniste a commis 10 massacres contre des familles palestiniennes dans la bande de Ghaza, faisant 92 martyrs et 156 blessés, ont annoncé des sources médicales palestiniennes. Selon ces sources citées par des medias locaux et étrangers, de nombreux martyrs et blessés sont toujours sous les décombres des maisons et dans les rues, l’armée de l’occupation empêchant les équipes de secours de les atteindre. Le nouveau bilan des victimes fait état de 30.302 Palestiniens tombés en martyrs et 71.533 blessés, depuis le début de l’agression génocidaire sioniste contre Ghaza,

Réunion extraordinaire ce mardi
Il est à relever que juste après la clôture de la 18e session de la Conférence de l’Union parlementaire des Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique (UPCI) devra tenir une « réunion extraordinaire » au niveau de son Conseil des ministres des Affaires étrangères en date du 5 mars, pour discuter de la poursuite de l’agression des forces sionistes contre le peuple palestinien. L’organisme panislamique a déclaré que la session se tiendrait à son siège, dans la ville saoudienne de Djeddah. En novembre dernier, l’OCI et la Ligue arabe ont tenu un sommet conjoint à Riyadh, et ont adopté un certain nombre de décisions, notamment la nomination d’un comité chargé de visiter les capitales mondiales et de chercher à mettre fin à l’agression sioniste contre le peuple palestinien. L’agression barbare de l’occupant sioniste a provoqué le déplacement interne de 85% de la population de Ghaza en raison de graves pénuries de nourriture, d’eau potable et de médicaments, tandis que 60% des infrastructures de l’enclave ont été endommagées ou détruites, selon l’ONU. L’entité sioniste est accusée de génocide par la Cour internationale de Justice, qui, dans une décision provisoire en janvier dernier, a ordonné à l’occupant sioniste de mettre fin aux actes de génocide et de prendre des mesures pour garantir qu’une aide humanitaire soit fournie aux civils dans l’enclave assiégée.

La commission de l’UA exige une enquête internationale
Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a fermement condamné le massacre « massif » de Palestiniens par l’armée de l’occupation sioniste, survenu jeudi dans la bande de Ghaza lors d’une tragique distribution d’aide humanitaire, et appelé à « une enquête internationale » sur ce carnage. « Moussa Faki Mahamat condamne fermement l’attaque (de l’armée d’occupation), qui a tué et blessé plus de 100 Palestiniens en quête d’une aide humanitaire vitale », a déclaré l’UA dans un communiqué publié hier sur X.
l « appelle à une enquête internationale sur l’incident afin que les auteurs répondent de leurs actes », indique le communiqué, appelant à « un cessez-le-feu immédiat et inconditionnel » dans l’enclave palestinienne, soumise à une agression génocidaire sioniste depuis le 7 octobre 2023 avec plus de 30.000 martyrs dénombrés jusque-là. La communauté internationale a condamné d’une seule voix le massacre commis jeudi dernier par les forces d’occupation sionistes contre des Palestiniens qui attendaient de l’aide humanitaire dans la rue Al-Rashid, à l’ouest de la ville de Ghaza.
Les forces d’occupation et leurs chars stationnés sur la route côtière « Haroun Al-Rashid », dans la région de Cheikh Ajlin, à l’ouest de la ville de Ghaza, ont ouvert le feu sur des milliers de citoyens du nord de Ghaza, en particulier de Jabalia et Beit Hanoun, qui attendaient l’arrivée de camions chargés d’aide humanitaire, faisant plus de 100 martyrs et des centaines de blessés, selon des sources médicales citées par des medias locaux et étrangers.
Ania Nch.

Article précédentRÉUNION MINISTÉRIELLE EN PRÉLUDE AU 7E SOMMET DES CHEFS D’ÉTAT ET DE GOUVERNEMENT DU FORUM DES PAYS EXPORTATEURS DE GAZ : La Déclaration d’Alger au cœur du GECF
Article suivantCoupe de la Confédération (Gr.A/ 6e et dernière journée) USMA -Supersport Utd
Les « Rouge et Noir » pour terminer premiers