12.9 C
Alger
23 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

Par peur de pénurie durant l’Aïd : la frénésie d’achat s’empare des Algériens

En dépit des assurances du ministère du Commerce, de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) et de la Fédération algérienne de protection du consommateur (FAC), quant à la disponibilité des denrées alimentaire durant l’Aïd el-Fitr, la culture de la pénurie hante les Algériens en ces jours de fêtes. De peur de manquer des matières premières durant les deux jours de l’Aïd, voire plus, les citoyens ont, d’ores et déjà, commencé de s’approvisionner de pain, de lait et même d’eau minérale ! Ayant vécu de durs moments, en raison, des multiples pénuries alimentaires, durant les années précédentes, les habitants de la Capitale sont décidés cette fois à ne pas tomber dans le «piège des promesses». Lors d’une virée au marché de Kouba, le scénario de la frénésie d’achat est réapparu en cette fin du mois sacré. Et effet, les bouchers et les magasins alimentation générale étaient pris d’assaut par les citoyens venus faire leurs provisions. Dans les épiceries qui vendent du lait, les commerçants ont dû limiter l’offre. «Pas plus de deux sachets de lait par personne», criait Madjid en direction d’un monde fou à la sortie de son magasin. La situation dans les boulangeries était plus flagrante. Des gens venus acheter dix à quinze baguettes de pain ! Normal quand on sait que les Algériens sont les plus grands consommateurs de pain au monde. Rencontré, hier, au niveau de la boulangerie de Kouba, Mohand a acheté dix baguettes et fera de même aujourd’hui. Il faut dire que 20 baguettes rien que pour deux jours c’est énorme.
«Vous croyez qu’il vont lever leur rideaux en deux jours ? Ils vont prendre un congé sans prévenir. J’en doute même fort qu’ils prennent 15 jours après la fête», s’est exclamé Mohand. Côté boissons, les commerces étaient pris d’assaut eux aussi. «Nous allons recevoir beaucoup d’invités. On doit leur servir des boissons fraiches pour oublier la chaleur», a précisé Mounia mère de deux enfants. S’agissant des fruits et légumes, les consommateurs étaient aussi pris de peur de pénuries. Ahmed a, de ca fait, acheté toute sorte de légumes et de fruits. «Les fruits c’est pour les servir à la famille et au invités, quant aux légumes, ils vont nous épargner la souffrance de chercher un marchand ouvert», dira Ahmad fier de son raisonnement. Pour ce qui est des prix, la mercuriale est très élevée. «On ne sait jamais si ces prix seront fixes ou s’ils augmenteront les jours qui restent sachant qu’ils étaient à des prix abordables avant, mais comme de coutume, ils doublent à l’approche des occasions et fêtes», déclare une mère de famille. On ajoutera à cette liste de courses bien longue, l’achat de vêtements pris d’assaut par les consommateurs qui se pressaient autour des étals pour faire leurs achats pour l’Aïd surtout à la dernière minute.
La foule est beaucoup plus importante que d’habitude, sans doute parce qu’il ne reste plus beaucoup de temps avant la fin du Ramadhan et que les citoyens préfèrent effectuer leurs achats le plus tôt possible. Les boutiques ont connu une grande affluence et bien sûr certains commerçants n’hésitent pas à se renflouer les caisses trop pleines. Les prix doublent du jour au lendemain rien ne semble arrêter cette frénésie des prix qui touche pratiquement tous les produits vestimentaires ou alimentaires. Hélas, il faut dire que les citoyens ont une grande responsabilité dans cet amer constat, sans pour autant, innocenter le ministère du Commerce qui peine à juguler le phénomène.
Lamia Boufassa

Related posts

CANTINES, TRANSPORTS ET TABLETTES : Belabed fixe un calendrier aux DE

courrier

À LA RECHERCHE D’UNE SORTIE DE CRISE : Le MSP et le FFS se concertent

courrier

LEUR GRÈVE A ÉTÉ LARGEMENT SUIVIE EN SON DEUXIÈME JOUR : Les magistrats ne cèdent pas

courrier

APRÉS LE SCANDALE PÉGASUS : Le Makhzen cherche à infiltrer les institutions françaises

courrier

LE FFS SUR LA PROLONGATIONDU MANDAT DE BENSALAH : «Un coup de force contre la volonté populaire»

courrier

NÉGOCIATIONS MAROC–FRONT POLISARIO : Après le Maroc à Paris, Köhler en consultations avec le F. Polisario à Berlin

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.