alternativep2

PAD : Appel au respect de la volonté populaire

Le PAD a annoncé sa volonté d’organiser des rencontres publiques autour de la problématique des libertés (fondamentales – politiques ou syndicales-), appelant à respecter la volonté populaire exprimée pour la construction d’un Etat civil, démocratique et social souverain. «Le PAD annonce sa volonté d’organiser des rencontres publiques autour de la problématique des libertés fondamentales – politiques ou syndicales- comme enjeux majeurs de la démocratie et la citoyenneté et comme instruments indispensables a la concrétisation des objectifs démocratiques proclamés par la révolution populaire » écrit-t-il dans son communiqué à l’issue d’une réunion au siège de l’UCP de Zoubida Assoul. Selon les forces du Pacte pour l’alternative démocratique, les priorités sont ailleurs «  loin des soucis et soubresauts tragicomiques des alternances claniques ». Elles appellent a respecter « la volonté populaire exprimée depuis bientôt deux ans pour la construction d’un État civil, démocratique et social souverain dans lequel règnent la primauté  du droit et le respect des libertés citoyennes et des droits de la personne humaine ». Concernant le référendum sur le projet de la Constitution, le PAD a indiqué, selon la même source, que l’ « octroi d’une constitution de laboratoire est une fuite en avant qui signe encore une fois une volonté  de détourner et confisquer, par la force et la fraude, le droit fondamental du peuple algérien a décider librement de son avenir ». Considérant que la démarche référendaire du 1er Novembre 2020 « ne peut en aucun cas constituer une solution durable a la gravissime crise politique que vit le pays ».
Sarah O.