Photo brève 23

Ooredoo accuse Djezzy de continuer à lui voler sa propriété intellectuelle

La marque «Hadra», qui a été exclusivement utilisée par Ooredoo des années durant pour ses offres Maxy Hadra et Hadra Internet, a été volée et utilisée délibérément par l’opérateur de téléphonie mobile «Djezzy» et ce en l’adoptant avec l’utilisation de la même dénomination en toute indifférence et surtout sans aucun scrupule, confirmant ainsi son incapacité à créer son propre naming.
Djezzy continue également d’induire en erreur le consommateur algérien et ce, en commercialisant ses offres sous la marque « Hayla» utilisée déjà par son concurrent Ooredoo, et qui lui a été retirée sur une décision judiciaire, en raison de sa ressemblance flagrante avec les offres de Ooredoo « Haya » et « Hala ». Ce qui constitue un manquement aux décisions souveraines de la justice algérienne qui avait tranché au préalable au profit de l’opérateur.

Métro d’Alger : mise en service d’une nouvelle station
Une nouvelle station de la ligne 1 du métro d’Alger a été mise en service jeudi par le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane. D’une longueur de 160 mètres, cette nouvelle station en surface, appelée « Halte des ateliers », est dotée de deux ascenseurs pour les personnes à mobilité réduite. Il s’agit de l’une des trois stations de la ligne 1 du métro d’Alger reliant Haï El Badr à Aïn Naâdja.

Michael Moore compare Trump à Hitler dans un nouveau documentaire
Le réalisateur américain Michael Moore compare le président Donald Trump à Adolf Hitler dans son nouveau documentaire « Fahrenheit 11/9″, projeté en avant-première jeudi au Festival international du film de Toronto. Le film au ton provocateur, marque de fabrique de Michael Moore, se penche sur les dynamiques qui ont permis la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle de 2016, en traçant un parallèle avec la montée en puissance de l’Allemagne nazie dans les années 1930. La Maison blanche n’a pas encore réagi à sa projection. Le documentariste, dans un passage de son long métrage, superpose les voix du président américain et d’Adolf Hitler, tandis que des historiens évoquent en toile de fond le processus d’arrivée au pouvoir d’hommes forts. « Nous nous posons la question de savoir comment on est tombé dans ce pétrin et comment on peut en sortir », a déclaré Michael Moore à la presse avant la projection de son film.

Instructions pour la fermeture des locaux commerciaux causant la prolifération des déchets à Oran
Le wali d’Oran, Mouloud Chérifi a instruit les responsables communaux et de directions du commerce de fermer les locaux commerciaux causant l’accumulation des déchets, notamment à hai M’dina Jdida connu pour sa grande activité commerciale, a-t-on appris jeudi auprès des services de la wilaya. Le wali a donné ces instructions lors d’une réunion tenue mercredi soir au siège de la wilaya en présence des responsables concernés axée sur la situation de l’environnement dans la wilaya d’Oran. Cette réunion a été marquée par la prise de plusieurs mesures dans le cadre des démarches des autorités de wilaya pour préserver l’environnement et lutter contre les différents points noirs. Parmi ces mesures, effectuer des rondes supplémentaires des camions à bennes en cas de nécessité dans les cités à forte densité démographique, l’apport des bacs supplémentaires de déchets au niveau des cités et quartiers avec la réalisation de deux centres de tri de déchets (CET) pour renforcer le centre de tri de hai M’dina Jdida et intensifier les campagnes de sensibilisation des citoyens pour la préservation de la propreté et la protection de l’environnement.

Démantèlement d’une bande de malfaiteurs spécialisée dans la fabrication de munitions à Batna
Les éléments de la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale de Chir (wilaya de Batna) ont démantelé une bande de malfaiteurs spécialisée dans la fabrication et le trafic de munitions de catégorie 5 (munitions de chasse) et arrêté six (6) individus impliqués dans cette affaire, a-t-on appris jeudi auprès du groupement territorial de ce corps constitué. Agissant sur la base d’information dénonçant deux frères, habitant le village de Nouadre dans la commune de Chir, spécialisés dans la fabrication et la commercialisation de la poudre à canon (Baroud), les éléments de la Gendarmerie nationale ont perquisitionné, le 3 septembre dernier, le domicile des deux suspects où ils ont procédé à leur arrestation et saisi trois armes de fabrication traditionnelle, un fusil de chasse, un quintal de poudre à canon, 2612 cartouches de différents calibres, en plus du matériel utilisé pour la fabrication des munitions, a-t-on détaillé de même source. Après investigation, les éléments de la Gendarmerie nationale ont appréhendé quatre autres individus impliqués dans cette affaire, a-t-on ajouté.
Présentés devant le procureur de la République près le tribunal d’Arris, les six mis en cause ont été placés sous contrôle judiciaire en attendant la fin de l’enquête sur cette affaire, a-t-on indiqué auprès de la Gendarmerie nationale de Chir.

Les risques de tsunamis favorisés par la fonte des glaces
Le réchauffement climatique pourrait favoriser les tsunamis dans certaines régions de glaciers, à la faveur de glissements de terrain provoqués par la fonte des glaces, souligne une étude parue jeudi. En 2015, un éboulement massif généré par le recul du glacier Tyndall avait généré un tsunami de près de 200 m dans un fjord de l’Alaska. L’événement, qui n’avait pas fait de victimes, n’avait pas fait les gros titres, et pourtant il s’agissait d’un des plus gros tsunamis jamais recensés. « Les glaciers, en reculant, modifient leur environnement de manière spectaculaire. Dans le cas du fjord de Taan, ce fut un tsunami majeur, » explique Dan Shugar, de l’Université de Washington Tacoma, co-auteur de l’étude publiée dans Scientific Reports. À l’origine de cette vague hors norme, « un gigantesque glissement de terrain au-dessus du glacier, qui était en net recul depuis la fin du 20e siècle », explique le chercheur. La glace soutient et limite à la fois les pentes: quand elle fond, le socle rocheux apparaît, vulnérable, soumis à une plus forte probabilité d’éboulement et de glissements de terrain. « Il nous faut mieux comprendre les risques posés par ces fortes pentes, » ajoute le scientifique, dont l’étude veut servir de référence pour la modélisation des risques. La plupart des travaux récents se sont intéressés aux tsunamis générés par les séismes. Mais les connaissances manquent sur ceux liés aux glissements de terrain, relativement rares. « C’est la première fois que des scientifiques ont pu étudier ce type de tsunami du début à la fin, » relève un autre co-auteur, Bretwood Higman, de Ground Truth Trekking.