Moncef Bouderba

NOUVELLE LOI SUR L’INVESTISSEMENT : Soulagement et satisfaction chez le Patronat

Au lendemain de l’annonce de la promulgation des huit textes d’application du nouveau code des investissements, les organisations patronales se sont félicitées et ont affiché leur soulagement, accueillant avec satisfaction cette initiative, synonyme de stabilité économique nécessaire pour encourager les investissements étrangers, dont les réactions ont été favorables, et booster les opérateurs économiques locaux. C’est ce qu’a révélé jeudi, Moncef Bouderba, président de l’Association des céramistes algériens (ACA), lors de son passage sur les ondes de la radio algérienne Chaine III, durant lequel il a affirmé que l’ACA « a accueilli avec satisfaction toutes les démarches concernant ce code, notamment les nouveautés introduites et les changements profonds ». Une déclaration qui démontre ainsi que les préoccupations et doléances du patronat ont été prises en considération. « Nous avions dès le départ souhaité d’être associés à la réflexion et toutes les recommandations faites par toutes les organisations patronales sont remontées avec des propositions concrètes qui ont été prises en considération », a ajouté Bouderba. Concernant l’ouverture de l’Algérie sur les marchés extérieurs, le président de l’ACA estime qu’il faudra « viser les créneaux porteurs, à commencer par le marché africain, à l’instar de la Mauritanie », qu’il considère comme « un modèle de réussite au niveau international dans le domaine du céramique ». Ceci, sans omettre de souligner que d’autres réformes sont nécessaires, en soulignant « l’importance d’un écosystème favorable à ces nouvelles initiatives d’investissement, dont « les moyens de transport », ainsi que » les réformes bancaires et fiscales », afin de compléter et renforcer les textes en faveur de l’investissement, dans l’unique but de réguler l’économie nationale.
H. S. A.