Pharmacienne

NOUVEAUX GRADES CRÉÉS EN PHARMACIE ET EN CHIRURGIE-DENTAIRE : La Fonction publique examine le dossier

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a déclaré, jeudi à Alger, que les nouveaux grades en pharmacie et en chirurgie-dentaire récemment créés étaient en cours d’examen au niveau de la direction de la Fonction publique.

Le ministre, qui répondait à une question concernant la révision et l’amendement du décret exécutif N 09-393 portant statut particulier des fonctionnaires appartenant aux corps des praticiens médicaux généralistes de santé publique, en application des dispositions des deux décrets exécutifs amendés portant remplacement du diplôme de pharmacien généraliste par un diplôme de doctorat en pharmacie et remplacement du diplôme de chirurgien-dentiste généraliste par un diplôme de docteur en chirurgie-dentaire, M. Benbouzid a précisé que ce changement intervient pour satisfaire les revendications des partenaires sociaux, en adaptation à la nouvelle formation pédagogique qui prévoit 6 ans, indiquant que le classement des nouveaux grades était en cours d’examen au niveau de la direction générale de la Fonction publique. Après aval du Premier ministre, un projet de décret exécutif amendant le décret exécutif N 09-393 du 24 novembre 2009 portant statut particulier des fonctionnaires appartenant aux corps des praticiens médicaux généralistes de santé publique a été élaboré pour proposer la création de deux grades dans le corps des praticiens généralistes de la santé publique classés à la catégorie 14, à savoir : les grades de « Docteur en pharmacie » et de « Docteur en chirurgie dentaire », vu leur niveau de qualification et la durée de leurs études, BAC+ 6, a-t-il ajouté. Il a été également proposé, au titre de ce projet de loi, la reclassification des grades suivant ceux qui sont créés, à savoir: le grade de pharmacien généraliste principal de santé publique, pharmacien généraliste en chef de santé publique, chirurgien-dentiste généraliste principal de santé publique et chirurgien-dentiste généraliste en chef de santé publique. En outre, le ministre a souligné que ce projet de loi intervient pour permettre la promotion dans le nouveau niveau de qualification en adéquation avec la période de formation, et ce conformément aux dispositions du décret présidentiel N07-304 du 29 septembre 2007 fixant la grille indiciaire des traitements et le régime de rémunération des fonctionnaires. Et de préciser qu’après examen du projet de loi, la Direction générale de la fonction publique (DGFP) a émis « une réserve concernant la reclassification des grades suivant ceux qui sont créés, d’autant que le Premier ministre a approuvé uniquement la création des deux grades de docteur en pharmacie et docteur en chirurgie dentaire ». Il a rappelé, à cette occasion, que le Premier ministre a été saisi à l’effet d’intervenir et approuver la poursuite de l’examen du projet de loi tel qu’il est proposé au niveau de la DGFP, en vue de prendre en charge les préoccupations et les revendications des partenaires sociaux.
R. E.