Mondial 2015 de handball : l’Algérie corrigé par l’Egypte

La sélection algérienne de handball a joué l’un de ses plus mauvais matchs de son histoire, vendredi contre l’Égypte (20-34), lors de la 1re journée du Mondial-2015 à Doha, faisant virtuellement une croix sur la qualification au 2e tour, son objectif principal du tournoi. «Nous étions tout simplement absents, moi personnellement j’étais out». L’aveu du capitaine d’équipe, Messaoud Berkous, à la fin du match, n’a surpris personne, tellement le Sept national était méconnaissable sur le parquet de la salle Ali Bin Hamad Al-Attiyah de la capitale qatarie et a montré un visage affreux. Les hommes de Réda Zeguili n’avaient tout simplement pas d’âme. Ils avaient d’ailleurs le visage fermé avant même le début de la rencontre, ne réussissant pas à évacuer la pression qui pesait sur leurs épaules, à l’inverse des Egyptiens, beaucoup plus détendus. L’erreur que beaucoup ont fait, c’est de s’être beaucoup concentrés sur ce derby africain, ce qui s’est répercuté négativement sur le rendement des joueurs le jour du match. La prestation terne de plusieurs joueurs, notamment les cadors de l’équipe tels que le gardien Slahdji et le capitaine Berkous, censés montrer la voie, mais qui ont finalement suivi la seconde période sur le banc des remplaçants. Les Verts ont aussi manqué d’agressivité, ne réussissant même pas à réduire l’écart lorsqu’ils se retrouvaient en supériorité numérique. Pis, les Pharaons accentuaient leur avance, alors qu’ils étaient cinq seulement sur le terrain.

Le plus dur reste à venir
Il faut dire que les capés de Marwan Ragab, soutenus par une forte communauté égyptienne établie au Qatar, avaient un gardien en état de grâce (Handawy Karim) qui arrêtait tout ou presque, puisque quand il se plantait, c’est la barre qui le suppléait à plusieurs reprises. La rencontre contre l’Égypte archivée, le sélectionneur algérien Réda Zeguili aura la lourde tâche maintenant de remobiliser ses joueurs en vue des quatre prochains matchs du premier tour contre de grandes nations handballistiques. À commencer par le match d’aujourd’hui (19h00 locales, 17h00 algériennes) contre l’Islande, vice-championne olympique en 2008 et 5e lors de l’Euro-2014 et des JO-2012, qui ne s’annonce pas de tout repos. Repêchés pour le rendez-vous de Doha à la place des Emirats arabes unis, les Islandais sont déterminés à se refaire une santé après leur mauvaise entame du tournoi contre la Suède (16-24). Les hommes d’Aron Kristjansson ont d’ailleurs annoncé la couleur après le match perdu de vendredi : « Nous n’avons pas d’autre choix que de gagner la prochaine rencontre pour se ressaisir ». Un avertissement pour les Verts, qui peuvent se libérer maintenant de la pression puisqu’ils n’ont plus rien à perdre avant d’affronter, par la suite, la Suède, la France et la République tchèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>