palestinep3

Mise en garde de l’intention du Royaume-Uni de déplacer son ambassade vers El-Qods occupée

Le Premier ministre palestinien Mohammed Shtayyeh a indiqué que l’intention du Royaume-Uni de déménager son ambassade vers El Qods occupée constitue une « violation du droit international ». Pareille décision « nuira aux relations bilatérales avec la Palestine et les Etats arabes et islamiques, et placera le Royaume-Uni à l’écart de tout effort international visant à trouver une solution mettant fin au conflit en Palestine », a-t-il dit lors du conseil des ministres hebdomadaire. « Le gouvernement palestinien suit avec grande préoccupation les déclarations de la nouvelle Première ministre britannique Liz Truss et sa promesse de procéder à un examen du site de l’ambassade britannique en vue de la déplacer de Tel Aviv à El Qods occupée », a poursuivi M. Shtayyeh. Pour lui, « tout changement du statu quo à El Qods (occupée) sapera la solution à deux Etats ».

Le 6e Salon de la pharmacie et de la parapharmacie du 20 au 22 octobre à Oran
Une centaine d’exposants sont attendus à la 6ème édition du Salon professionnel de la pharmacie et de la parapharmacie (Pharmex 2022), prévue du 20 au 22 octobre prochains au Centre des conventions d’Oran « Mohamed Benahmed », ont indiqué les des organisateurs. Initiée par l’agence « PHARMEX Comm » sous le thème « La pharmacie à l’ère du digital », cette édition verra la participation des professionnels du monde de la pharmacie, laboratoires, distributeurs industriels, pharmaciens d’officine, médecins, étudiants en médecine et pharmacie et services (logiciels, édition, référentiel des médicaments) entre autres, indiquent les organisateurs. PHARMEX est un événement qui réunira l’ensemble de la communauté des pharmaciens de l’Ouest et d’autres régions du pays, ainsi que des praticiens et des acteurs du secteur de la santé (enseignants, chercheurs, …) et des institutions publiques, à l’image de la direction de la santé, de la CNAS et de la CASNOS. Différents intervenants dans le domaine de la pharmacie seront conviés à exposer leurs nouveautés et leurs produits et services. La nouveauté de cette édition réside dans les rencontres B to B, caractérisées par la présence de plusieurs ambassadeurs, pour d’éventuels partenariats avec les opérateurs pharmaceutiques algériens.

44% des transferts tunisiens en devises proviennent de la France
Les transferts en devises, réalisés par les Tunisiens résidant en France, représentaient 44,2% de la totalité des transferts par les Tunisiens à l’étranger pour l’année 2021, soit une enveloppe de 3 807,9 millions de dinars tunisiens (environ 1 170 millions de dollars américains), a indiqué lundi l’Office des Tunisiens à l’étranger (OTE). Le total des transferts en devises émanant des Tunisiens établis à l’étranger était de l’ordre de 8 599 millions de dinars (environ 2 643 millions de dollars), d’après les chiffres officiels de l’OTE. La majorité de ce montant provenait de trois pays européens, à savoir la France avec 44,2%, l’Allemagne avec 16,9% et l’Italie avec 13,5%. Par ailleurs, le total des transferts des Tunisiens résidant dans les pays arabes était de l’ordre de 885,3 millions de dinars (272,1 millions de dollars), ce qui représentait 10,3% de l’ensemble des transferts, dont la majorité provenait des transferts de Tunisiens résidant en Arabie saoudite (4,2%). Depuis le début de cette année jusqu’à fin septembre, les fonds transférés par les Tunisiens résidant à l’étranger ont connu une hausse de 640 millions de dinars (196,7 millions de dollars) par rapport à la même période de l’année dernière, a indiqué le directeur général de l’OTE, Mohamed Mansouri.

44% des transferts tunisiens en devises proviennent de la France

L es transferts en devises, réalisés par les Tunisiens résidant en France, représentaient 44,2% de la totalité des transferts par les Tunisiens à l’étranger pour l’année 2021, soit une enveloppe de 3 807,9 millions de dinars tunisiens (environ 1 170 millions de dollars américains), a indiqué lundi l’Office des Tunisiens à l’étranger (OTE). Le total des transferts en devises émanant des Tunisiens établis à l’étranger était de l’ordre de 8 599 millions de dinars (environ 2 643 millions de dollars), d’après les chiffres officiels de l’OTE. La majorité de ce montant provenait de trois pays européens, à savoir la France avec 44,2%, l’Allemagne avec 16,9% et l’Italie avec 13,5%. Par ailleurs, le total des transferts des Tunisiens résidant dans les pays arabes était de l’ordre de 885,3 millions de dinars (272,1 millions de dollars), ce qui représentait 10,3% de l’ensemble des transferts, dont la majorité provenait des transferts de Tunisiens résidant en Arabie saoudite (4,2%). Depuis le début de cette année jusqu’à fin septembre, les fonds transférés par les Tunisiens résidant à l’étranger ont connu une hausse de 640 millions de dinars (196,7 millions de dollars) par rapport à la même période de l’année dernière, a indiqué le directeur général de l’OTE, Mohamed Mansouri.

520 kilos de cocaïne saisis au Liberia

L es autorités du Liberia, avec l’aide du bureau international des stupéfiants et de l’application des lois des EtatsUnis, ont saisi 520 kilogrammes de cocaïne d’une valeur estimée à 100 millions de dollars, ont indiqué le ministre de la Justice et l’ambassade américaine. Depuis plusieurs années, l’Afrique de l’Ouest est devenue une zone de transit pour les drogues produites en Amérique latine et destinées à l’Europe. « Je suis ici pour confirmer une saisie majeure qui a été menée le 1er octobre 2022, et qui a conduit à la prise de 100 millions de dollars de cocaïne pure », à Topoe village dans la banlieue ouest de la capitale Monrovia, a déclaré le ministre libérien de la Justice Musa Dean au cours d’une conférence de presse.Un ressortissant de Guinée-Bissau « a été arrêté et est en détention », tout comme un ressortissant libanais, a-til ajouté. L’Agence nationale de lutte contre la drogue (DEA) a confirmé ces deux arrestations, précisant que d’autres complices étaient encore en fuite.Elle n’a en revanche pas confirmé les informations partagées sur les réseaux sociaux selon lesquelles la drogue aurait été stockée dans des conteneurs de poisson congelé. L’enquête est en cours, a-t-elle déclaré.