ARKAB

Ministre de l’Énergie, Mohamed Arkab : Des changements sont nécessaires pour attirer les investissements étrangers dans les hydrocarbures

Lors d’une séance plénière, hier, à l’Assemblée populaire nationale (APN), pour présenter le projet de loi organique modifiant et complétant la loi organique 18-15 relative aux lois de Finances qui propose la séparation du régime fiscal du secteur des hydrocarbures, le ministre de l’Énergie, Mohamed Arkab, a déclaré que « le temps presse et il faut faire vite pour sortir de la crise à laquelle est confrontée l’Algérie», affirmant que «des changements sont nécessaires pour attirer les investisseurs étrangers dans les hydrocarbures ».
À ce sujet, Arkab a indiqué que l’amendement de la loi organique n°18-15 relative aux lois de Finances qui propose la séparation du régime fiscal du secteur des hydrocarbures « inciterait les partenaires étrangers à investir dans le domaine des hydrocarbures et des énergies sans obstacles». Soulignant que « le climat des affaires dans ce secteur ne pourrait être amélioré sans un amendement de la loi organique
n° 18 sur les lois de finances ». Pour être plus précis, le ministre de l’Énergie a révélé que le revenu des hydrocarbures en Algérie s’est élevé à 33 milliards de dollars contrairement aux dépenses qui ont atteint les 58 milliards de dollars, considérant cela comme un «indicateur dangereux». Il affirmera que l’amendement de cette loi améliorera les revenus actuellement collectés uniquement de deux champs pétrolifères sur 150 champs de pétrole dans le pays.
Sarah O.