Marché

MESURES DE PROTECTIONS CONTRE LE CORONAVIRUS : Encore des carences

Les mesures de confinement et de protection contre le coronavirus, observées en Algérie sont, en grande partie, respectée dans la majorité des wilayas du pays depuis ces deux derniers jours. Cependant, beaucoup reste à faire pour éviter la propagation de ce virus, tant de la part du citoyen que de l’autorité publique.
Les mesures prises par la présidence de la Républiques dans ce sens, annoncée hier, pour la réduction de la circulation des personnes, et la mise en congé de 50% des fonctionnaires de la fonction publique et des entreprises étatiques, et beaucoup d’autres encore ne suffisent pas pour autant à l’endiguement total de la propagation du virus. Mise à part dans le secteur des transports, ces mesures annoncées ne concernent pas, en grande partie, le secteur privé. Notamment les grandes entreprises de production et de services qui ne sont pas stratégiques dans la conjoncture actuelle ou encore les commerces réquisitionnés.
Il reste encore des catégories de la population qui sont exposées à la contamination en permanence. Les personnes qui sont les plus exposées aux dangers sont, en premier lieu, le personnel médical dans les structures de santé. Ils sont chargés d’accueillir les personnes atteintes de ce virus dans les hôpitaux, parfois sans aucune protection minimale. D’ailleurs, un grand nombre de médecins et personnels soignants ont tiré la sonnette d’alarme, la semaine dernière, sur l’absence flagrante de moyens de protections, tels que les masques de types FFP2, et de lunettes de protection contre la contamination. C’est le cas de beaucoup de médecins qui racontent des conditions de travail dépourvues d’un minimum de protection, et pour les malades, et pour le personnel soignant.
Dans ce sens une équipe d’ingénieurs et les techniciens de la Plateforme Prototypage Technologique du CDTA – Centre de Développement des Technologies Avancées viennent de confectionner des kits pour le personnel médical, annonce-t-on dans la journée d’hier. La production est déjà mise en service, et leur capacité de production est de l’ordre de 500 kits produits par jour. Ces kits seront incessamment mis à la disposition des hôpitaux et autres établissements de santé, ajoute-t-on.

Baisse de la garde
Les bureaux de postes ont été pris d’assaut dans la journée d’hier par des centaines d’usagers. Des files d’attente interminables ont été filmés devant différentes agences d’Algérie poste dans la journée d’hier. Les foules, composées notamment de retraités, qui sont pourtant les plus vulnérables à ce virus, n’ont pris aucune mesure de sécurité pour se protéger d’être contaminés, ou encore infecter le personnel de ces agences. Les commerces réquisitionnés pour assurer du service tels que les boulangeries, ou encore les supérettes et autres magasins d’alimentation générale sont également concernés par ses risques de contamination, tant une bonne partie de la population, ou encore le personnel de ses magasins ne respectent pas les consignes de protection et de prévention.
Les vendeurs de fruits et légumes ayant pignons dans les cités et les villes du pays, qui sont parfois le seul et unique recours du citoyens pour s’approvisionner, continuent de travailler le plus normalement du monde. Cela en exposant leurs produits aux quatre vents, en l’absence de toute mesure d’hygiène.
C’est le cas également des agents d’entretien dans les communes et les villes du pays. La plupart d’entre-eux accomplissent péniblement leur travail sans être munis de gants protecteurs ou de bavettes. Ce qui les expose au danger de contamination à tout moment.
Arezki Ibersiene