Tebboune

M. TEBBOUNE N’A AUCUN LIEN ORGANIQUE AVEC LE FLN : « Je suis le Président de tous les Algériens »

Les derniers conclaves du RND et du FLN ont fait les choux gras de la presse nationale et ont donné libre cours à toutes les spéculations. Et pour cause, le caractère urgent de deux congrès organisés en pleine période du confinement du pays. Et quels partis pour ne pas susciter l’intérêt ! Les deux rendez-vous ont donné matière à réfléchir à beaucoup d’observateurs de la scène politique nationale. Par-ci, par-là, et à longueur de lignes, on suppose la préparation d’une assise politique au chef de l’État. Il n’en est rien. Et c’est le porte-parole officiel de la Présidence, néanmoins ministre Conseiller à la Communication, Belaïd Mohand Oussaïd, qui le dit, lui qui exclut tout lien organique du chef de l’État avec le FLN, quoiqu’on dise qu’il était auparavant membre du Comité central.
Preuve en est, il faudrait rappeler qu’Abdelmadjid Tebboune s’était porté candidat à la tête de la magistrature suprême sans l’appui d’un quelconque soutien politique, fut-il du FLN ou du RND qui ont connu récemment des changements à leurs têtes. Début du mois dernier, lors d’une entrevue avec les responsables de la presse nationale au palais d’El Mouradia, le président de la République l’a rappelé aux têtus. « Je me suis porté candidat à la présidence du pays au nom de la société civile et des jeunes. Je ne me suis pas porté candidat à ce poste ni par les hommes d’affaires ou autres ni au nom du parti auquel j’appartiens », a-t-il affirmé sans ambages.
Ainsi, interrogé hier par l’APS, Mohand Oussaïd a affirmé que le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune est le Président de tous les Algériens et « n’a de lien organique avec aucun parti politique agréé ». Au sujet sur la relation du Président avec le parti du FLN, le porte-voix du palais d’El-Mouradia a précisé que « le président de la République est le Président de tous les Algériens et par conséquent, il n’a de lien organique avec aucun parti politique agréé ».
Et comme pour balayer d’un revers de main les spéculations qui vont bon train, allant jusqu’à s’interroger si le chef de l’État ne serait pas proclamé président de l’ex-parti unique à la veille de la réunion du Comité central, Mohand Oussaïd dira que « le ^résident de la République a gelé sa qualité de membre au Comité central du parti du FLN et, comme chacun le sait, il ne s’est pas porté candidat au nom de ce parti à l’élection présidentielle du 12 décembre 2019 ».
Outre le président Tebboune, le porte-parole de la Présidence a révélé que le Premier ministre Abdelaziz Djerad a, lui aussi, quitté le parti FLN, bien longtemps, voire des années auparavant, avant qu’il ne soit nommé à la tête du Gouvernement.
Farid Guellil