Lutte contre le trafic de drogue : Un réseau international démantelé à Mostaganem

Les services de la police judiciaire de sûreté de wilaya de Mostaganem ont démantelé, en collaboration avec d’autres services de sécurité, un réseau de trafic international de drogue lors d’une opération ayant permis la saisie de plus de150 kilogrammes de kif traité, a-t-on appris, lundi, auprès de ce corps de sécurité. L’opération a été menée le 10 novembre en cours suite à une information parvenue à la sûreté de wilaya faisant état des activités de ce réseau.

Le suivi, durant des jours, de nombreux mis en cause a permis de déjouer une opération de livraison d’une quantité considérable de kif traité dans le territoire de compétence, a-t-on précisé. Après complément des procédures judiciaires et après avoir informé le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem, les forces de police judiciaire ont fait une perquisition sur le lieu où se trouvait la quantité de kif et arrêté un membre du réseau chargé de l’opération de son chargement à bord d’un camion frigorifique portant l’immatriculation de la wilaya de Tizi-Ouzou, a-t-on ajouté.

Le mis en cause a été arrêté en flagrant délit dans un entrepôt, situé dans un quartier de la ville de Mostaganem, appartenant au réseau criminel et 26,80 kg de kif traité ont été saisis, avant la saisie de la deuxième quantité de 130 kg, soigneusement dissimulée à l’intérieur du même entrepôt, portant la quantité saisie à un total de 156,80 kg.

Les enquêtes ont permis l’arrestation des six membres restants du réseau, dont une femme dans les wilayas d’Oran et de Mostaganem, et la récupération de cinq véhicules portant l’immatriculation des wilayas d’Oran et de Mascara, alors que des recherches sont toujours en cours pour trouver le principal meneur du réseau criminel qui est en fuite dans l’un des pays voisins et fait l’objet de plusieurs mandats d’arrêt, a souligné la même source sécuritaire.

es prévenus, âgés entre 32 et 40 ans, ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem pour les chefs d’inculpation de «possession illicite de drogues, de vente, transport et de stock de cette substance dans le cadre d’un groupe criminel organisé, et contrebande avec un degré élevé de danger qui menace l’économie nationale et la santé publique».