lutte-contre-lanalphabetisme-constantine

Lutte contre l’analphabétisme à Constantine : Le taux a connu un recul remarquable

Le taux d’analphabétisme dans la wilaya de Constantine a connu un « recul remarquable » durant la dernière décennie, passant de 32 % en 2008 à 10,8% en 2016, a indiqué, dimanche, le directeur local de l’annexe de l’Office national d’alphabétisation et d’enseignement pour adultes (ONAEA) Hocine Hemadi.

S’exprimant en marge de la cérémonie de célébration de la Journée arabe de lutte contre l’alphabétisation, coïncidant avec le 8 janvier de chaque année, le responsable a précisé que ce résultat jugé « appréciable » a été réalisé à la faveur de la réussite des campagnes de sensibilisation à la lutte contre l’illettrisme menées aussi bien en zones urbaines que rurales en collaboration avec plusieurs associations activant dans ce domaine à l’instar des associations El Islah Oua El Irchad, Ennour et Iqraâ, les mosquées et la radio locale. Le nombre de femmes inscrites dans les classes d’alphabétisation reste, de loin, supérieur à celui des hommes, ce qui démontre une plus forte détermination de la gent féminine à vaincre l’illettrisme, a relevé le responsable.
«Ces femmes viennent surtout pour apprendre le Coran, mais au fur et à mesure, nous leur apprenons que « l’alphabétisation permet également d’accéder au monde de la connaissance en général », a-t-il soutenu. Il a appelé, dans ce même contexte, à la nécessité de la coordination entre les différents partenaires sociaux de ce secteur dont les collectivités locales et les directions des affaires religieuses et de l’action sociale pour la prise en charge de cette catégorie sociale en matière de formation et de réinsertion professionnelle.
Pas moins de 11.000 apprenants dont 5 000 nouveaux inscrits ont rejoint les bancs des classes d’alphabétisation, au titre de la rentrée d’octobre dernier et sont répartis sur 400 classes relevant des écoles primaires, des centres culturels, des maisons de jeunes ainsi que des mosquées à travers l’ensemble des communes de la wilaya, a-t-il rappelé. L’encadrement pédagogique des apprenants est assuré par 340 enseignants qui ont bénéficié, avant leur prise de fonctions, d’une formation spécialisée axée sur la psychologie et la pédagogie de l’enseignement pour adultes. Il s’agit de 230 enseignants contractuels, de 110 recrutés dans le cadre de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) et de 10 autres inscrits, au titre du dispositif d’insertion professionnelle géré par la direction locale de l’action sociale (DAS), a-t-il fait savoir. Au cours de cette cérémonie tenue à la Mosquée Emir Abdelkader, plusieurs lauréats des classes d’alphabétisation de la saison scolaire 2015-2016 ont été honorés, lors d’une journée organisée sous le slogan « L’Algérie sans illettrisme ».