LOGEMENT LOCATIF PROFESSIONNEL : Temmar annonce la nouvelle formule de l’habitat

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar a indiqué hier au Conseil de la nation que la nouvelle feuille de route de son secteur, pour l’année en cours, sera basée sur la modernisation du logement avec de nouveaux rythmes.

Dans ce contexte, le ministre a indiqué que son secteur a franchi aujourd’hui, «une étape très importante depuis l’indépendance», précisant que «durant les dernières années, les aides financières de l’État destinées à tout type de logement ont connu une hausse», poursuit-il : «les aides de l’habitat rural sont passées de 120 000 DA à 700 000 DA et à 1 000 000 DA dans le sud du pays.
Le logement promotionnel aidé, l’unité du logement est passée de 200 000 DA à 700 000 DA», souligne le ministre de l’Habitat. «Pour ce qui est notamment des formules social-participatif (LSP), ce type est financé complètement par l’État.» Lors de son allocution, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Abdelwahid Temmar, a annoncé le lancement prochain de la nouvelle formule de logement locatif promotionnel, affirmant que «le premier objectif de son département est de créer un marché locatif destiné à une tranche de société bien déterminé avec un tarif bien étudié afin d’atténuer la surcharge sur les ressources publiques.»
Dans ce même contexte, le premier responsable du secteur a fait état que ces services ont enregistré «plus de 20 000 souscriptions depuis l’ouverture du site électronique destiné à la communauté nationale à l’étranger pour l’accès au logement promotionnel public (LPP).»
Intervenant sur le sujet, Temmar a indiqué également que «près de 11 500 souscripteurs ont déjà choisi le site pour bénéficier de leurs logements LPP à travers l’ensemble des wilayas du pays», a-t-il encore précisé, tout en signalant que l’opération d’enregistrement et de souscription est toujours ouverte.
Dans ce sillage, le ministre a révélé les conditions pour bénéficier d’un logement LPP, il a indiqué que «les souscripteurs qui justifient d’un revenu de couple compris entre 12 fois le SNMG et 30 fois le SNMG ont le droit pour bénéficier de ce type du logement», a-t-il dit.
Par ailleurs, avant de conclure son discours, Abdelwahid Temmar a fait savoir que «les résultats récemment obtenus par le secteur dans le domaine de la distribution de logements ne sont pas une coïncidence, mais sont le résultat d’une action concertée du gouvernement qui a permis la mobilisation des ressources nécessaires, entre autres pour financer les viabilisations».
«Le financement des 200 000 logements AADL est le fruit d’un combat pour finaliser un programme colossal et concrétiser l’engagement de l’État envers cette frange de la population», a-t-il précisé.
Par contre, le ministre s’est exprimé sur la réalisation de 200 000 unités de logements et qui n’ont toujours pas été attribués à leurs propriétaires. Il dira à ce sujet et ce contexte, que le manque d’emménagement des cités dans lesquelles ils sont construits a retardé leurs attributions», a conclu le ministre.
Med Wali