VEHICULES ANP

L’industrie militaire tourne à plein régime

L’usine de fabrication de véhicules militaires de Bouchakif (Tiaret) a livré 409 véhicules multifonctions et tout-terrain au profit de plusieurs administrations et structures nationales publiques et privées, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). La SPA-SAFAV de Tiaret « a procédé lundi à la livraison de 409 véhicules multifonctions et tout-terrain, dans différentes versions : transport de troupes, girafes lumineuses, véhicules pour la police scientifique et d’intervention, transport d’écoliers et ambulances médicalisées et sanitaires, de marque Mercedes-Benz Classe G et Sprinter au profit de la Direction Centrale du Matériel relevant du Ministère la Défense nationale, le Ministère de la Justice, la Direction Générale de la Sûreté nationale, et d’autres structures nationales publiques et privées », précise le communiqué. Cette nouvelle livraison dénote, selon le MDN, de la « détermination du Haut Commandement de l’Armée nationale populaire (ANP) à développer une industrie nationale de défense selon les normes internationales et à garantir un produit de haute qualité, en plus de la création de postes d’emploi permanents, tout en assurant une formation qualitative aux personnels ». Cela permettra, poursuit la même source, d’atteindre les objectifs escomptés du partenariat entre le Ministère de la Défense nationale et le partenaire technologique Allemand Daimler ainsi que le Fonds d’Investissement Émirati ABAR. La livraison s’inscrit dans la continuité de la concrétisation du programme de relance économique, initié par le Président de la République, visant à redynamiser l’industrie nationale et à limiter la dépendance étrangère de l’économie nationale, souligne le communiqué. Elle vient également en exécution des instructions du Général de Corps d’Armée, Vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’état-major de l’ANP relatives au développement du potentiel industriel militaire pour la satisfaction des besoins de nos Forces Armées, ajoute-on de même source.

Ooredoo et l’UGCAA scellent un partenariat stratégique
Acteur majeur dans le développement économique national, Ooredoo devient le Partenaire de l’Union générale des Commerçants et Artisans Algériens (UGCAA) à la faveur d’une convention de partenariat paraphée conjointement par le Secrétaire général de l’UGCAA, M. Saleh Souileh et le Directeur Business Sales de Ooredoo, M. Mahdi Benmedjber. La cérémonie de signature de cette convention s’est déroulée le dimanche 06 mai 2018 au siège de l’UGCAA sis à Alger. À la faveur de ce partenariat exclusif, Ooredoo accompagnera l’UGCAA dans ses démarches au profit des fédérations, commerçants et artisans adhérents de cette organisation en leur offrant des solutions innovantes et adaptées en communication et Internet à travers notamment ses offres Haya Business et Sahla Box Pro, visant à moderniser et à faciliter le quotidien des commerçants et artisans algériens à travers tout le territoire national. À travers ce partenariat stratégique, Ooredoo exprime sa volonté de promouvoir ses relations avec les opérateurs économiques issus de divers secteurs d’activités et confirme sa politique quant à sa participation active au développement économique et technologique de l’Algérie.

Il fait l’objet de 58 mandats de dépôt: un escroc arrêté à Alger  
La section de recherche de la Gendarmerie nationale (GN) d’Alger a arrêté un escroc faisant l’objet de 58 mandats d’arrêt émanant de plusieurs juridictions, a indiqué lundi soir le Groupement territorial de la Gendarmerie nationale d’Alger. « Suite à des informations signalant la présence dans la wilaya d’Alger  d’un suspect, recherché par les tribunaux et Cours d’Alger et Tipasa, pour  différentes affaires d’escroquerie et d’extorsion, les enquêteurs sont parvenus à le localiser et procéder à son arrestation près d’une villa qu’il louait à Bir Touta (Alger) », a précisé le communiqué. « Il s’agit du dénommé (B.K.) âgé de 58 ans et faisant l’objet de 58 mandats d’arrêt pour escroquerie de citoyens auxquels il promettait un logement dans « ses projets » à Bordj El-Bahri, Dar El-Beida, Bouzaréah  et Aïn Naâdja contre des sommes s’élevant à des milliards de centimes ». L’enquête a révélé que le mis en cause a noué des relations avec une famille à Bir Touta (Alger) en se faisant passer pour un cadre dans une  institution sécuritaire en leur extorquant une somme de 370 millions de centimes pour un logement à Bouzaréah. Le mis en cause a profité également de la confiance de cette famille pour extorquer à des proches à elle une somme de 15 milliards de centimes. Présenté jeudi dernier devant le procureur du tribunal de Boufarik pour  les chefs d’inculpation d’usurpation d’identité, d’escroquerie et d’extorsion et en exécution des mandats de dépôt il a été placé en détention.

Observation du croissant lunaire  de Ramadhan : M. Aïssa recadre le débat
Le ministre des Affaires religieuses et du  Wakf, Mohamed Aïssa a affirmé, lundi à Alger, que la Commission nationale de l’observation du croissant lunaire « est indépendante dans l’exercice de ses missions » suivant les préceptes de la Chariâa et les règles scientifiques. La Commission nationale de l’observation du croissant lunaire « est indépendante dans l’exercice de ses missions, notamment pour fixer les  horaires propres à la pratique religieuse et ne reçoit d’instructions  d’aucune partie », a déclaré Aïssa lors d’une rencontre en prévision du  mois sacré.  « Les horaires relatifs à la pratique religieuse en Algérie sont fixés  suivant les préceptes de la Chariâa et les règles des différentes  spécialités scientifiques », a ajouté le ministre, critiquant « les voix qui  tendent à discréditer cette Commission ». « Il faut savoir que l’Algérie veille au respect des préceptes de la Chariâa dans ce contexte loin de tout calcul ou considération d’ordre  politique ou économique », a-t-il affirmé, appelant à « éviter la défiance et la suspicion ».

Les abus sur l’autoroute Est-Ouest inquiètent les autorités
Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités  locales et de l’Aménagement du Territoire,  Noureddine Bedoui a annoncé, lundi après-midi, depuis la commune d’Aïn Rouan située à 28 km au Nord de Sétif, « la mise en place de dispositions légales pour lutter contre les  dépassements signalés sur l’Autoroute Est-Ouest ». S’exprimant lors de la présentation du projet du dédoublement d’un tronçon  de la route national RN 75, au deuxième jour de sa visite à Sétif, Bedoui a indiqué que son département, en collaboration avec le ministère des Travaux publics et des Transports, s’emploie à l’établissement « de  dispositions coercitives  pour préserver cet acquis qui fait l’objet  d’agression de la part d’usagers ne respectant pas les normes de tonnages fixées par la réglementation en vigueur ».
Cette décision qui sera appliquée par la Délégation nationale de la  sécurité routière à pour objectif de mettre « chacun devant ses responsabilités », a soutenu le ministre.

Saisie de près de 2 kg de kif traité à Mascara  
Les services de la Sûreté de wilaya de Mascara ont arrêté une bande de malfaiteurs composée de quatre (4) individus spécialisés dans le trafic de drogue et saisi environ deux (2) kg de kif  traité, a indiqué la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN)  dans un communiqué. «Les éléments de la brigade de lutte contre les stupéfiants de la police  judiciaire de la Sûreté de wilaya de Mascara ont démantelé une bande de  malfaiteurs composée de quatre (4) individus activant entre les villes de  Sig et de Mascara en possession de 21 tablettes de kif traité d’un poids  total de près de 2 kg», a précisé la même source. Exploitant une information faisant état du transport d’une quantité de  drogue par deux (2) personnes à bord d’un véhicule pour l’écouler dans la  ville de Mascara, les éléments de la police ont dressé une souricière et  arrêté les suspects en flagrant délit à l’entrée de la ville, a ajouté le  communiqué. La fouille du véhicule a permis de trouver 1,931 kg de kif traité, a  précisé la même source.