Ligue 1 MCA-JSK

Leurs présidents se réunissent aujourd’hui avec Medouar : La majorité des clubs du Centre plaident pour l’arrêt définitif du championnat

C’est aujourd’hui que le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, clôturera sa série de rencontres avec les présidents des clubs des deux (1&2) Ligues de football. Après avoir entendu les doléances des patrons des équipes de l’Ouest puis de l’Est, rendez-vous est pris aujourd’hui avec ceux du Centre.
En fait, les observateurs ne s’attendent pas à ce que les formations de cette région du pays, les plus nombreux activant dans les deux premiers paliers, déroger à la règle. Elles devraient, du moins dans leur majorité, plaider pour l’arrêt définitif du championnat.
Les présidents concernés vont également évoquer leurs interminables problèmes financiers qui les empêchent au plus haut point de mettre en application le protocole sanitaire. Selon un président de club, un seul test, préconisé par le protocole, avoisine plus de 40 millions de centimes ce qui signifie que huit matches coûteront la bagatelle 320 millions de centimes à chaque club de Ligue 1 et 280 millions de centimes aux pensionnaires de la Ligue 2. En somme, la réunion d’aujourd’hui s’inscrit toujours dans le cadre du souci d’associer les clubs sur l’avenir des compétitions, selon le chairman de la LFP, qui nie toute intention de sa part d’en profiter pour lancer une quelconque campagne électorale en sa faveur en prévision des élections de la FAF, surtout après que l’actuel N.1 de l’instance fédérale, Kheïreddine Zetchi, ait annoncé qu’il n’y briguera pas un deuxième mandat.
Il faut dire que la situation actuelle est loin de connaître son épilogue devant l’intransigeance de clubs, en proie à de grandes difficultés financières, qui ont clairement affiché leur souhait de ne plus poursuivre la compétition en cette période difficile de la pandémie. En face, certains clubs, ceux qui sont concernés par le podium, à l’image de l’ESS, ont préféré poursuivre le championnat pour atteindre leurs objectifs. Idem pour le leader, le CRB, qui réclame toutefois d’être sacré en cas d’arrêt définitif de la compétition.
Ainsi donc, la rencontre d’aujourd’hui, organisée dans le but de débattre la situation et la position des clubs et surtout apporter des propositions quant à une éventuelle reprise, devrait voir la majorité des représentants des clubs exprimer leur incertitude.
Dans le cas où la décision serait prise de ne pas poursuivre les compétitions, ce sera un véritable casse-tête pour la LFP et la FAF, c’est du moins l’impression qui s’est dégagée lors à l’issue des deux premières rencontres avec les équipes de l’Ouest et de l’Est. La situation s’est davantage compliquée au moment où plusieurs spécialistes de la santé estiment qu’une éventuelle annulation de la saison serait « la meilleure décision ».
Hakim S.