Bordj Bou-Arréridj zone-industrielle

LES ZONES INDUSTRIELLES CROULENT SOUS LES DETTES DES EXPLOITANTS : L’État court après 6 000 milliards

L’Entreprise Divindus-Zones industrielles, Groupe public spécialisé dans la gestion des parcs industriels, a entamé des pourparlers avec les opérateurs économiques occupant les zones industrielles pour récupérer les 6 000 milliards de centimes de dettes.

C’est lors d’une tournée à travers 30 wilayas, entamée récemment, que le P-DG du groupe, Amine Aïd, a sollicité les chefs des entreprises occupant les parcs industriels de s’asseoir autour d’une table et de trouver des compromis de payement des dettes, qui remontent à plusieurs années. Pour le P-DG du groupe Divindus-Zi, «cette étape consiste à régler ce litige sans passer par une procédure judiciaire et récupérer les 6 000 milliards de dettes. Par contre, « l’effacement des dettes, comme le souhaitent certains opérateurs, est une option impossible, sauf s’il y a une décision d’en haut», a-t-il indiqué.
Il a ajouté que pour faciliter la tâche aux opérateurs, « des options de payement seront proposées et seront établies suivant les capacités de chaque entreprise». Depuis mars 2017, l’année où la gestion des parcs industriels a été confiée à Divindus-Zi, «celle-ci a tracé une nouvelle méthode de gestion et ce, pour remettre en ordre les choses au niveau de ces parcs», promet le P-DG de Divindus-Zi.
Pour appuyer le bon fonctionnement de ces parcs, Amine Aïd a indiqué que les parcs industriels seront dotés de nouveaux équipements et services, à l’instar des hôtels, des restaurants et des centres d’affaires, ainsi que des navettes de transport de personnels.
R. E.