15.9 C
Alger
2 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
Spor

Les Verts dans une «bataille de Titans»

Le groupe C de la Coupe d’Afrique des nations-2015 de football, un des plus relevés de la compétition prévue en Guinée équatoriale (17 janvier – 8 février) sera sous les feux de la rampe, en présence de l’Algérie, du Ghana, de l’Afrique du Sud et du Sénégal. «Le vainqueur de cette compétition sortira de ce groupe C, vu la valeur des équipes qui le composent», présageait l’ancienne star du football algérien, Rabah Madjer, à l’issue du tirage au sort organisé en novembre dernier. Un avis partagé par de nombreux spécialistes qui se sont empressés à qualifier la poule de l’Algérie de groupe de la «mort». En sa qualité de tête de poule, le Ghana bénéficie naturellement des faveurs des pronostics pour décrocher l’un des deux billets de cette poule donnant accès aux quarts de finale.

Les «Black Stars» en quête de rachat
Les «Black Stars», auteurs d’un parcours mi-figue, mi-raisin lors du précédent Mondial au Brésil (élimination au premier tour), ont repris du poil de la bête au cours des qualifications de la CAN. Tombé dans le groupe E en compagnie de la Guinée, de l’Ouganda et du Togo, le Ghana a été tenu en échec d’emblée, à domicile, par l’Ouganda (1-1), mais va rectifier le tir dans les matchs suivants. Il terminera cette phase à la 1ère place de son groupe avec 11 points après trois victoires, deux nuls et une défaite contre l’Ouganda (1-0). L’équipe a inscrit 11 buts, soit le même nombre d’unités que l’Algérie, et en a concédé 7.
Pour le rendez-vous continental, l’entraîneur du Ghana, Avram Grant, a retenu, dans la liste des 23, un seul joueur évoluant dans le championnat local. Les Kevin-Prince Boateng, Michael Essien et Sulley Muntari n’y figurent pas. En l’absence de Kwadwo Asamoah (Juventus Turin/Italie), forfait pour blessure, le milieu de terrain André Ayew et le capitaine Asamoah Gyan auront donc un rôle encore plus grand à jouer en phase finale.

Les «Bafana Bafana» rêvent d’un exploit
Qualifiée pour la CAN-2015 après des éliminatoires sans encombres, l’Afrique du Sud rêve de rééditer l’exploit de 1996 en montant sur le toit du continent. Sur une courbe ascendante depuis l’arrivée d’Ephraim Mashaba à la tête de l’équipe, les Bafana Bafana arrivent en Guinée équatoriale avec plein d’enthousiasme. Il faut dire que Mashaba jouit d’une belle aura actuellement. En effet, non seulement il a redoré l’image des Bafana Bafana, qui ne s’étaient plus qualifiés pour la CAN depuis 2008, mais il a su aussi gérer le drame de l’assassinat du gardien de but et capitaine Senzo Meyiwa. Pour rappel, le drame a eu lieu en octobre dernier avant les derniers matches de qualification.Avec 9 buts inscrits et 3 encaissés durant les éliminatoires, les Bafana Bafana ont terminé à la première place du groupe A avec 12 points.
Les Bafana Bafana ont surtout éliminé le Nigeria après un nul obtenu à l’extérieur (2-2). Avant même le coup d’envoi de la CAN 2015, ils iront en Guinée équatoriale avec un fait d’arme non négligeable : avoir empêché les «Super Eagles» de défendre leur titre. L’Afrique du Sud est la seule sélection du groupe C qui se présentera au tournoi avec un effectif composé dans sa majorité de joueurs évoluant dans le championnat local. Seuls cinq éléments évoluant à l’étranger sont retenus dans le groupe des 23.

Les «Lions» veulent jouer les trouble-fête
Et si le Ghana, l’Algérie et l’Afrique du Sud ont déjà goûté au sacre africain avec trois trophées pour la première sélection et un pour chacune des deux autres, il n’en est pas le cas pour le Sénégal, la seule équipe de ce groupe n’ayant pas remporté le titre continental.C’est d’ailleurs ce que ne cesse de rappeler le sélectionneur des «Lions», le Français Alain Giresse, en poste depuis le 9 janvier 2013, refusant d’admettre que son équipe puisse aborder la compétition dans la peau du favori. «Le Sénégal n’a jamais gagné la CAN, c’est une réalité. Malgré ça, les médias sénégalais revendiquent des objectifs en disant qu’on est un grand pays de football. Mais on ne peut pas dire que le Sénégal l’est en s’appuyant sur un palmarès qui est quasiment vierge. Il y a du travail à faire. Le problème c’est que ça crée des incompréhensions entre la présentation de la compétition et le travail qu’il y a à accomplir pour être performant», a-t-il dit. Et si les supporters sénégalais placent d’énormes espoirs en leur équipe, c’est surtout parce qu’ils étaient séduits par le parcours de leur équipe dans les éliminatoires. Les Lions ont terminé 2e du groupe G avec 13 points, accusant un retard de seulement une unité par rapport au leader, la Tunisie. Les protégés de Giresse ont gagné quatre fois contre un nul et une défaite. Leur attaque s’est illustrée à huit reprises, alors que leur défense n’a encaissé qu’un seul but, d’où sa première place au classement des meilleures défenses des éliminatoires.A propos de la liste des 23 joueurs sénégalais pour la CAN, elle comporte Sadio Mane, l’attaquant de Southampton, blessé au dos et dont la participation ou non au rendez-vous continental a fait l’objet de spéculations ces derniers jours. L’attaquant de Bordeaux Henri Saivet, qui relève d’une longue blessure et qui a très peu joué cette saison est également retenu. En revanche, Diafra Sakho, le buteur de West Ham, est forfait pour blessure. Quant à Demba Ba, l’attaquant vedette des «Lions», il était sorti prématurément des plans du coach français.

Related posts

NAHD : le maintien comme objectif

courrier

Ligue des champions : Liverpool-Real Madrid, ce soir à 20h00 : Une finale de rêve tant attendue

courrier

Équipe nationale : La liste des 23 pour la CAN se dessine

courrier

Quand Belkabla est comparé à Marquinhos

courrier

Après son premier doublé avec Manchester City : Mahrez porte à 50 son capital-buts en Angleterre

courrier

Ligue 1 Mobilis : La 23e journée reportée pour « cumul des matchs en retard »

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.