Echourouk

Les journalistes de « Echourouk El Yaoumi » dénoncent le silence de la direction : 4 mois de galère sans salaire

Une vingtaine de journalistes et travailleurs du quotidien arabophone «Echourouk El Yaoumi», ont dénoncé, hier, à la maison de la presse Abdelkader Safir de Kouba (Alger), le mutisme de la direction face à leurs problèmes à l’occasion d’un sit-in. En effet, le personnel du richissime, Ali Fodil, directeur de publication du quotidien, court derrière quatre mois d’arriérés de salaire, dont personne ne comprend le silence des responsables. Hier dans l’après-midi, les travailleurs se sont rassemblés près de l’entrée principale du siège du journal, et ce, pour prendre part à une manifestation pacifique et sereine. D’après les journalistes de ce groupe, on nous a indiqué que : «cette manifestation pouvait être évitée, si la direction avait accepté de discuter avec les travailleurs.» «C’est le mépris du directeur qui a misles travailleurs dans cette situation. Après ce geste, j’espère que les choses vont changer, malgré les difficultés que traverse l’entreprise», dira l’un des journalistes. Si les responsables ne trouvent pas de solutions, les travailleurs vont dérouler leur plan d’actions. Ils n’excluent pas de déclencher une grève.

Med Wali B.