Belabed

LES DIRIGEANTS DU CLA CHEZ BELABED : Le volume horaire parmi les préoccupations abordées

Les représentants du Conseil des lycées d’Algérie (CLA), reçus jeudi dernier par le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed, dans le cadre de la poursuite des rencontres bilatérales avec les partenaires sociaux, ont fait part d’une série de préoccupations dont essentiellement celle liée au volume horaire de l’enseignement dans le secondaire ayant atteint les 30h par semaine alors qu’il ne devrait pas dépasser les 18h. Selon le porte-parole du CLA, Zoubir Rouina, la rencontre avec les responsables du MEN a été l’occasion d’aborder plusieurs dossiers et de demander, par la même, des solutions concrètes et rapides aux problèmes soulevés. Il s’agit notamment, a-t-il souligné, du problème de surcharge de travail auquel font face les enseignants du cycle secondaire qui se retrouvent à enseigner plus de 30 heures par semaine pour une matière, au lieu des 18 heures fixées par la loi. Le CLA a, dans ce sens, insisté sur la nécessité de recruter de nouveaux enseignants et d’ouvrir des postes budgétaires afin d’atténuer cette pression qui risque d’avoir des conséquences à long terme. Aussi, parmi les questions soulevées, la même source évoque le retour à la retraite anticipée, le dossier des enseignants contractuels. Le CLA a également affiché, lors de cette rencontre, son attachement à la préservation du pouvoir d’achat des travailleurs de l’Éducation, faisant part de la nécessité de mettre des mécanismes clairs et précis quant à la révision de la politique de subvention. De ce qui est, par ailleurs, de la révision de l’examen du Baccalauréat, Rouina considère que cette démarche devrait se faire selon une étude approfondie et une consultation générale de toutes les parties concernées. D’après le porte-parole du CLA, il est essentiel de commencer d’abord par la révision de l’enseignement secondaire avant l’examen du Baccalauréat. De son côté, le ministre de l’Éducation, Abdelhakim Belabed, s’est engagé à résoudre les différents problèmes dont celui de l’allégement du poids du cartable qui figure parmi les préoccupations majeures des parents d’élèves.
Ania Nch