Tarek

L’ENTMV offre plus de choix à ses clients lors de la prochaine saison estivale : Le car-ferry Tariq Ibn Ziyad revient

Le directeur commercial de l’entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV), M. Abdelkrim Bouzenad a dévoilé au Courrier d’Algérie, le programme de la saison estivale courante, abordant notamment plusieurs sujets sur cette compagnie nationale, à savoir, les tarifs et services proposés aux clients, l’ouverture de deux nouvelles lignes maritimes, la remise en service du célèbre car-ferry Tariq Ibn Ziyad, après les récents travaux de rénovation.

Il a même profité de l’occasion pour expliquer le retard constaté dans l’embarquement des voyageurs qui devaient prendre le Ferry Djazaïr II d’Alger, mi-mai, en direction de Marseille récemment, et ce, pour mettre fin aux spéculations… Après nous avoir accueillis à l’entrée du port d’Alger, Abdelkrim Bouzenad nous a directement conduits à son bureau pour mieux en parler sur la gestion et les différents plans de l’ENTMV. Il était 12h30, le représentant de cette compagnie a insisté pour que nous assistions même à l’accostage du bateau Tariq Ibn Ziyad, prévue à 13h30, pour la première fois après le feu qui s’était déclaré dans le garage du navire en novembre dernier, afin de pouvoir visiter le bateau après l’opération de rénovation. Concernant la saison estivale, Karim Bouzenad nous a fait savoir que : « l’ENTMV a programmé plus de 315 dessertes maritimes au profit de la communauté algérienne établie en Europe, dont deux nouvelles lignes seront lancées.» Tout en rappelant que dans le cadre de l’extension de ses lignes vers l’étranger, « l’entreprise s’apprête à lancer deux nouvelles liaisons entre Oran-Alger et le port de Barcelone en Espagne, et ce, dans l’objectif de permettre à une grande majorité de ressortissants algériens établis dans l’autre rive de la Méditerranée à se déplacer de et vers l’Algérie. Cette nouvelle desserte sera maintenue jusqu’à la fin de la saison estivale en septembre, avec une fréquence de deux voyages par mois », précise le même responsable. Dans le même sillage, il a annoncé également, la réouverture des lignes maritimes domestiques au cours de la prochaine saison estivale, entre autres Ain Benian -Tamentfoust, Alger-Béjaïa ainsi que celle reliant Oran à Aïn Turk, dès le 1er juillet.

L’assurance a pris en charge l’ensemble des dommages
Pour ce qui est de l’incident survenu surle car-ferry Tariq Ibn Ziyad, notre interlocuteur a révélé que : « l’entreprise nationale dereparation navale (l’Erenav) a su comment retaper toute la partie ravagée par l’incendie qui s’était déclaré dans le navire Tarik Ibn Ziyad, lors de sa traversée Marseille-Alger. Bouzenad dira : «tous les équipements ont été rénovés, le 7 mai dernier, nous avons mis le bateau dans un atelier pour effectuer des opérations de maintenance et des essais de simulations, il fonctionne à merveille.» Ajoutant dans ce sens que : « l’ENTMV n’a pas dépensé un sou. Tous les frais étaient pris en charge par les sociétés d’assurance, y compris l’indemnisation des passagers », a-t-il affirmé.
Dimanche dernier, c’était la première desserte du navire Tariq Ibn Ziyad, reliant la ville française Marseille à Alger, le navire a transporté 480 passagers et 372 véhicules, ou tous les passagers qui ont l’habitude de voyager à bord, ils étaient complètement satisfaits du service et de la prestation assurés par l’équipage, d’ailleurs, ils ont même témoigné cela au P-DG, Lahcène Graïria qui était présent sur le quai, lorsque le navire a accosté à Alger vers 13h30… En outre, Karim Bouzenad a souligné que : « le navire assurera les dessertes entre Alger-Oran et Marseille ainsi qu’Alicante et Barcelone. » Pour renforcer le service durant la saison estivale, l’ENTMV a affrété le splendide paquebot grec Elyros qui fera la première traversée, aujourd’hui, le 31 mai, à destination de Marseille. Le meme responsable affirme qu’il assurera seulement la destination Alger-Marseille, vu qu’une forte demande est faite sur cette ligne.

Quatre tarifs promotionnels proposés…
Concernant le barème de tarification, Bouzenad dira que les tarifs d’Algérie-Ferries se composent de quatre tarifs promotionnels : « il y a quatre formules qui sont dégressives, ça dépend des dates que choisira le client, plus la date et moins importante plus le billet est moins cher.
Pour les événements qui sont passés durant le voyage du 16 mai, causant le retard constaté dans l’embarquement des voyageurs qui devaient prendre le Ferry Djazaïr II, d’Alger en direction de Marseille, ce responsable est revenu sur le sujet pour donner des explications : « le retard était dû à cause des mauvaises conditions climatiques, et pour la sécurité de tout le monde, on a décidé de ne pas faire sortir le navire, le voyage a été seulement retardé pour le bien de tout le monde. Par conséquent la compagnie avait proposé aux passagers la prise en charge totale dans un hôtel, à Alger incluant hébergement et restauration, ils sont très peu qui ont accepté notre offre, la plupart d’entre eux, ont réclamé des indemnisations.
Certains émigrés, on n’a pas pu les joindre par téléphone pour les informer, puisque ils nous ont communiqué des numéros de téléphones européens, lors de l’achat des billets. Quand ils étaient en Algérie, automatiquement les numéros sont devenus injoignables. Si non tous les autres passagers qui nous ont donné des numéros algériens, on les a contactés pour leur donner les nouvelles dates de départ…
Mohamed Wali