LE PROJET DE RÉAMÉNAGEMENT DE LA CAPITALE À LA TRAINE : Zoukh attendu sur le terrain pour lever les contraintes

Le wali d’Alger Abdelkader Zoukh effectuera une visite d’inspection et de travail, à travers la Capitale, sur quelques projets de réhabilitation des vieilles bâtisses, aujourd’hui, à Alger, et ce, dans le cadre, selon un communiqué de la wilaya « du plan stratégique de réhabilitation et de réaménagement » de la Capitale.

Pour rappel, ces chantiers peinent à arriver à terme, depuis leur lancement, en janvier 2014, notamment, dans les communes, de Bab-el-Oued, Belouizdad, Alger-Centre. Dans le cadre de la réhabilitation des vieilles bâtisses d’Alger, le wali d’Alger a fait savoir que «2 900 vieilles bâtisses ont été restaurées, depuis janvier 2014 jusqu’à septembre dernier», lors de sa dernière visite d’inspection, qu’il a effectuée, septembre dernier. Par ailleurs, lundi dernier, le directeur des Transports de la wilaya d’Alger, Rachid Ouezzane a fait état de l’entrée en service, fin février en cours, de 25 carrefours pilotes “intelligents” dans la wilaya d’Alger, dans le cadre de l’exécution de la première phase du projet algéro-espagnol portant mise en place d’un nouveau système de régulation du trafic routier et d’éclairage public. Vingt-cinq carrefours équipés de système de régulation du trafic routier seront opérationnels à la fin du mois de février à travers les communes de Belouizdad et Sidi M’hamed (étape pilote), et ce, dans le cadre de la concrétisation du projet algéro-espagnol visant à améliorer et fluidifier la circulation routière et régler le problème des embouteillages a-t-il indiqué à l’APS. Doté d’une enveloppe de 19 Mds de dinars, ce projet dont la réalisation, en 3 phases, est prévue sur 55 mois, est confié à la société mixte algéro-espagnole mobilité et éclairage d’Alger (MOBEAL), composée de l’Établissement de gestion de la circulation et du transport urbain (EGCTU), de l’Établissement de réalisation et de maintenance de l’éclairage public de la wilaya d’Alger ainsi que de deux entreprises espagnoles spécialisées. La réception et la mise en marche, par ailleurs, des feux tricolores intelligents sur l’axe Place du 1er mai (Sidi M’hamed) – Belouizdad constituent la première phase, Ouezzane a expliqué que la zone pilote sera raccordée “temporairement” à un mini centre pilote au niveau de l’unité ETUSA de la Place du 1er mai, afin de bien s’imprégner des particularités de ce système intelligent et de l’utilisation de nouveaux outils technologiques. Cette première phase, concrétisée à hauteur de 40%, enregistre un retard dû à la topographie des sites, a-t-il ajouté. Le directeur des Transports d’Alger a évoqué la réception, d’ici octobre prochain, de 200 carrefours intelligents, dans le cadre de la première phase. Notons que la troisième phase, devant être concrétisée en 18 mois, porte sur la gestion des moyens de transport commun, des parkings, tunnels et les accès, a-t-il ajouté, soulignant que les données collectées via les caméras seront analysées pour tenir informés les conducteurs à travers un site électronique exclusivement destiné à l’information routière.
L. Sahed