Tebboune au Qatar

Le Président Tebboune reçoit un appel téléphonique de l’Emir de l’Etat du Qatar à l’occasion du mois de Ramadhan

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a reçu, vendredi, un appel téléphonique de son frère l’Emir de l’Etat du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani qui lui a présenté, ainsi qu’au peuple algérien, ses vœux à l’occasion du mois sacré de Ramadhan, et lui a souhaité davantage de prospérité et de bien-être, indique un communiqué de la présidence de la République. « Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a reçu ce jour un appel téléphonique de son frère l’Emir de l’Etat du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani qui lui a présenté, ainsi qu’au peuple algérien, ses vœux à l’occasion du mois sacré de Ramadhan, et lui a souhaité davantage de prospérité et de bien-être », lit-on dans le communiqué. De son côté, le Président Tebboune a remercié l’Emir de l’Etat du Qatar, et lui a fait part de ses vœux de prospérité et de bien-être, ainsi qu’au peuple qatari frère, ajoute la même source.

Huit morts et 298 blessés sur les routes ces dernières 48 heures
Huit (8) personnes sont mortes et 298 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus ces dernières 48 heures à travers plusieurs wilayas du pays, a indiqué hier, un bilan de la Protection civile. Les services de la Protection civile ont également intervenu, suite à l’enregistrement de deux explosions de gaz dans deux habitations dans les wilayas de Batna et Tissemsilt. Ces explosions ont causé des blessures à deux personnes, précise la même source. Les mêmes services sont intervenus aussi pour prodiguer des soins de premières urgences à 37 personnes incommodées par le monoxyde de carbone, émanant d’appareils de chauffage et chauffe bain à l’intérieur de leurs domiciles, à travers les wilayas de Médéa (10 personnes), Naâma (6), Béjaïa (5), Tlemcen et Tiaret (4 chacune), Sétif, Constantine, Mila et Boumerdes (2 chacune).

Adrar : saisie de plus de 3 500 unités d’huile de table destinées à la spéculation
Pas moins de 3.532 unités d’huile de table destinées à la spéculation ont été saisies par les services de sécurité de la wilaya d’Adrar, a-t-on appris hier auprès de la cellule de communication et des relations publiques de cette institution sécuritaire. Les quantités d’huile de table saisies durant cette opération, menée au cours de la semaine écoulée, représentent 1.100 bouteilles (volume de 5 litres), et 2.472 autres (volume de 2 litres), destinées à la spéculation, selon la même source. Cette opération a fait suite à l’activation d’un travail de terrain à travers des patrouilles au niveau du secteur de compétence, qui a permis l’identification d’un camion suspect qui avait à son bord son conducteur, et la quantité de la marchandise mentionnée, a-t-on précisé. La quantité d’huile de table saisie était destinée au stockage à des fins de spéculation, a-t-on souligné. Le suspect qui a été présenté devant le procureur de la république près le tribunal d’Adrar, a été placé sous mandat de dépôt. L’opération s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les services de sécurité visant à lutter contre la criminalité sous toutes ses formes, a-t-on conclu .

Deux ans après le début de la pandémie, le personnel de santé américain continue de souffrir
La pandémie de COVID-19 a fait payer un lourd tribut au personnel de santé américain au cours des deux dernières années et l’a plongé dans la peur, le stress, l’épuisement et la fatigue, selon le journal américain The Hill. Rien qu’en 2020, les maladies et les blessures ont augmenté de 40 % dans les secteurs des soins de santé et de l’assistance sociale, soit plus que dans tout autre secteur de l’industrie privée, avec en tête les professions infirmières, selon un article publié par The Hill sur son site web. « Près d’un professionnel de la santé sur cinq a abandonné sa pratique, tandis que beaucoup d’autres ont envisagé de partir », indique l’article, notant que « l’Amérique est désormais confrontée à une pénurie d’infirmières, présente depuis longtemps mais poussée à son paroxysme par la pandémie ». Pendant ce temps, « dans un environnement politique difficile où les débats sur l’utilité des vaccins et des masques n’en finissaient pas », les professionnels de la santé américains ont continué à travailler comme ils l’ont toujours fait, selon l’article. Les professionnels de la santé sont confrontés à la dépression, à l’anxiété et au stress post-traumatique. D’autres subissent un préjudice moral, c’est-à-dire le sentiment qu’ils ne peuvent pas remplir leur obligation morale de fournir des soins de haute qualité en raison de diverses limitations, indique l’article. « A un moment où tant de personnes étaient déjà en difficulté, les licenciements ont éliminé les moyens de subsistance de 12 % des professionnels de la santé, et ceux qui restent sont contraints de travailler plus dur, de faire plus avec moins de soutien », ajoute l’article.

Près de 500 détenus palestiniens poursuivent leur boycott des tribunaux sionistes
Quelque 500 Palestiniens poursuivaient hier leur boycott des tribunaux de l’occupation sioniste pour le 92e jour consécutif, en protestation contre la politique de détention administrative. Les détenus palestiniens, qui ont souvent eu recours à des grèves de la faim illimitées pour protester contre cette pratique illégale, protestent contre « le soutien aveugle » des tribunaux sionistes à la politique qui maintient des Palestiniens en détention administrative pendant plusieurs mois d’affilée, selon l’agence palestinienne de presse, Wafa. Ils disent que leur action « s’inscrit dans la continuité des efforts palestiniens » de longue date pour mettre fin à cette politique « injuste, pratiquée contre notre peuple par les forces d’occupation ». Le boycott comprend les audiences pour approuver ou renouveler l’ordre de détention administrative, ainsi que les audiences d’appel et les sessions ultérieures à la Cour suprême. Largement condamnée, la détention administrative est l’arrestation et la détention d’une personne, sans inculpation ni jugement, pour une durée indéterminée, renouvelable indéfiniment. Cette pratique est devenue aussi un élément de pression contre les Palestiniens.

Démantèlement d’un réseau spécialisé dans le vol des câbles en cuivre à Biskra
Les services de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Biskra ont démantelé un réseau de malfaiteurs spécialisé dans le vol de câbles électriques en cuivre, a-t-on appris hier auprès du groupement territorial de ce corps sécuritaire. « Cette opération a été effectuée suite à des informations parvenues au groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Biskra faisant état du vol par un groupe d’individus de câbles électriques en cuivre provenant des poteaux de l’éclairage public », a précisé la même source. « Après avoir mis les suspects sous surveillance, trois (3) d’entre eux ont été arrêtés en flagrant délit de vol de câbles », a ajouté la même source, soulignant que « les investigations ont abouti à l’arrestation du propriétaire d’un véhicule suspecté d’être impliqué dans l’affaire ». En plus de l’arrestation des mis en cause, « un (1) quintal de câbles en cuivre, un véhicule utilitaire, une moto et des outils utilisés pour couper les câbles ont été saisis », a fait savoir la source. Un dossier pénal est actuellement en cours de préparation dans l’attente de présenter les prévenus devant les instances judiciaires, a-t-on indiqué de même source.