ahcenP2

Le président de l’association « Solidarité Aids », Ahcène Boufenissa, au «Courrier d’Algérie » : «800 à 900 nouveaux cas de Sida enregistrés annuellement en Algérie »

Contacté, hier, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida, célébrée le 1er décembre de chaque année, le président de l’association «Solidarité Aids», Ahcène Boufenissa a estimé que l’Algérie enregistre entre 800 à 900 nouveaux cas de Sida par an, précisant par ailleurs que la prévention demeure l’unique outil contre cette maladie.

Quant à la prise en charge liée au VIH/sida, M. Boufenissa a tenu à assurer que cette prise en charge s’améliore de plus en plus en Algérie, estimant que l’Algérie a réalisé des avancées thérapeutiques majeures visant à lutter contre cette pathologie.

Le Courrier d’Algérie : L’Algérie et comme tous les pays du monde célébrera, le 1er décembre prochain, la Journée mondiale de lutte contre le Sida… pouvez-vous nous faire un état de l’infection à VIH/ sida et sa prise en charge en Algérie ?
Ahcène Boufenissa : La prise en charge des malades atteints de Sida en Algérie s’améliore de plus en plus , ces derniers temps… il y a eu vraiment des avancées thérapeutiques majeures enregistrées par l’Algérie en matière de lutte contre le Sida. Les malades infectés sont, en effet, pris en charge dans des centres spécialisés dans la prise en charge du VIH/Sida, assurés par des spécialistes dans ce domaine. Il faut savoir, également, qu’il existe en effet 15 centres spécialisés dans la prise en charge et le traitement des personnes vivant avec le virus du sida, à savoir l’hôpital d’El-Kettar à Alger, à Blida (Boufarik), à Constantine, à Annaba, à Tamanrasset, …

Donc, l’Algérie progresse en matière de dépistage du Sida. Est ce qu’il est important de faire un dépistage précoce pour une meilleure prise en charge ?
Oui, absolument. Plus l’infection est dépistée tôt et meilleure sera la prise en charge. Donc la prévention évite la dangerosité de cette pathologie.

Aussi et afin de renforcer la participation de l’ensemble des citoyens pour la lutte contre cette maladie, une campagne de lutte contre le Sida et de solidarité «Yed fel Yed» sera lancée, à l’initiative de la chaîne (3) de la Radio algérienne, ce vendredi à Alger. Selon vous, est ce qu’il est nécessaire d’intensifier ce genre d’initiatives ?
Oui, il faut intensifier les efforts de prévention contre cette pathologie et il est nécessaire aussi d’éliminer la stigmatisation liée au VIH et vaincre les préjugés vis-à-vis des personnes qui sont atteintes par le Sida. Cette action qui réunira, en effet, l’ensemble de la population vise aussi à mobiliser les citoyens, notamment les jeunes, pour lutter contre le virus du Sida.
Entretien réalisé par : Mehdi Isikioune