Port

LE PORT D’ALGER PARALYSÉ PAR UNE GRÈVE : L’entreprise émiratie DP World et les travailleurs croisent le fer

Il semble que les responsables de l’entreprise émiratie DP World, qui gèrent les activités du terminal à conteneurs au niveau du port d’Alger, depuis mars 2009, en application d’un accord conclu avec l’État algérien, se trouvent aujourd’hui, dans l’obligation de répondre aux revendications des travailleurs de l’Entreprise portuaire d’Alger. Les travailleurs ont déclenché, en effet, un mouvement de grève mercredi dernier, en vue de faire valoir leurs droits socio-professionnels.
La protestation est intervenue après une longue attente, de la non-application d’une convention paraphée entre le personnel et la direction de l’Entreprise portuaire d’Alger, depuis plus d’un an. Selon un syndicaliste, s’exprimant aux médias locaux, les revendications ont trait, a-t-il indiqué «à des augmentations salariales» alors que la direction aurait informé les agents de l’infrastructure portuaire d’Alger que «la mise en application de cette convention a été reportée.»
Dans ce sens, il est utile de souligner que toutes les opérations de chargement et de déchargement de marchandises ont été affectées suite à ce mouvement de débrayage des travailleurs de l’Entreprise portuaire d’Alger, perturbant ainsi l’activité portuaire. il faut noter que la grève a touché le plus grand terminal de conteneurs en Algérie, avec une capacité de 1,5 million de conteneurs par an et en raison de cette grève, déclenchée mercredi dernier, un seul navire est parvenu à décharger sa cargaison, alors que 13 autres navires sont restés en attente de déchargement et 7 demeurent en pleine mer.
M. W.