SAUDIP2

LE MAE SAOUDIEN À ALGER : «L’Algérie sera un acteur incontournable dans le soutien de la stabilité et la sécurité régionales et internationales»

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Fayçal Ben Farhan Ben Abdallah Al Saoud a qualifié les relations entre l’Algérie et l’Arabie saoudite de « jalon essentiel » de l’action arabe commune.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de l’audience que lui a accordée, jeudi, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, au palais d’El-Mouradia, le prince Fayçal Ben Farhan a précisé que sa rencontre avec le président Tebboune a permis d’aborder « tous les points importants » entre les deux pays, soulignant avoir écouté « les orientations du président Tebboune concernant le renforcement de la coordination et de la coopération entre les deux pays dans tous les domaines, en particulier politique et économique ». Des orientations qui sont, a-t-il dit, «en accord avec celles de la direction du royaume d’Arabie saoudite pour qui les relations bilatérales entre les deux pays frères constituent l’un des jalons essentiels de l’action arabe commune ».
Le chef de la diplomatie saoudienne a exprimé, à l’occasion, «les remerciements et la gratitude du Royaume d’Arabie saoudite à l’Algérie pour son soutien à la candidature du Royaume pour accueillir l’exposition universelle EXPO 2030 à Riyadh ». Relevant avoir évoqué avec le président de la République, les principaux développements sur la scène internationale, le ministre saoudien a affirmé «l’existence d’une grande convergence s’agissant des dossiers intéressant les deux pays et la sécurité de la région et du monde ». Le prince Fayçal Ben Farhan a déclaré avoir transmis au président de la République « les salutations du Serviteur des deux Lieux-Saints et celles du prince héritier », ajoutant que «la direction saoudienne apprécie hautement le président Tebboune et le peuple algérien frère ».
Le MAE saoudien a ajouté avoir évoqué avec le Président Tebboune la question du soutien mutuel concernant l’action internationale commune, soulignant que «le Royaume soutient l’aspiration de l’Algérie à un siège au Conseil de sécurité ». La direction saoudienne est confiante que l’Algérie sera un acteur « incontournable » dans le soutien à la stabilité et la sécurité régionale et internationale, a-t-il affirmé. Rappelant que l’Algérie a présenté sa candidature au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour 2024-2025, candidature ayant obtenu le soutien de l’Union africaine (UA) et de la Ligue des États arabes, avait annoncé le ministre des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra.

Le Comité de concertation politique algéro-saoudien s’est réuni
Dans la foulée de cette visite, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a présidé, avec son homologue saoudien, la 3e session du Comité de concertation politique algéro-saoudien, a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger. Les travaux de cette session ont porté sur « l’évaluation du progrès réalisé dans le processus de renforcement des relations de fraternité et de coopération établies entre les deux pays frères, et sur la préparation des prochaines échéances bilatérales pour l’appui de la nouvelle dynamique de ces relations qui bénéficient d’un intérêt soutenu de la part du président de la République, Abdelmadjid Tebboune et de son frère, le serviteur des deux Lieux Saints de l’Islam, le Roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud », précise la même source. Ce mécanisme bilatéral est « une occasion renouvelée pour les chefs de la diplomatie des deux pays d’échanger les vues et de coordonner les positions sur les principales questions d’intérêt commun, aux plans arabe et africain, outre les défis qu’imposent les tensions sur la scène internationale ».
Sarah O.