Le Grand prix El-Hachemi Guerrouabi remporté par trois jeunes amateurs

Trois jeunes talents amateurs de la chanson chaâbie ont été distingués vendredi soir dans le cadre de la clôture de la 2e édition du Grand prix El-Hachemi Guerrouabi, institué en hommage à l’artiste. Ayad Tariq de Béjaïa a remporté le premier prix, tandis que le second est revenu à Talbi Hamza de Cherchell (Tipasa). Le troisième prix a été décroché par Zitouni Mohamed Mehdi d’Alger. Composé de figures artistiques connues, le jury a remis le prix du jury à Medouar Hamza et Dalinda Oulmi. Les lauréats n’ont pas caché leur joie d’avoir décroché ces distinctions qui portent le nom d’El-Hachemi Guerrouabi, un « exemple » voire un « idéal » pour eux, ajoutant que cela les « encourage à travailler davantage et tenter de nouvelles expériences artistiques dans la chanson chaâbie ». Une pléiade d’artistes dont Mehdi Tamache, Hamidou, Nacer Mokdad, qui ont interprété des chansons du patrimoine chaâbie algérien, ont subjugué le public algérois venu nombreux assister à la soirée organisée au Palais de la culture Mofdi, Zakaria. Les trois lauréats ont repris des chansons du regretté El-Hachemi Guerrouabi comme « Ma li sadr hnine » et « El-Harraz ». Pour sa part, la veuve du défunt et présidente de l’association, Chahira Guerrouabi, a estimé, dans une déclaration en marge de la soirée, que la « participation de jeunes amateurs de la chanson chaâbie traduit l’intérêt qu’ils portent à ce genre musical auquel le regretté à consacré sa vie ». « Bien qu’il n’existe pas encore une école qui porte le nom du regretté Guerrouabi, la participation d’amateurs à ce concours se veut en elle même une école », a-t-elle poursuivi. Dans un message adressé à l’association culturelle « El-Hachemi Guerrouabi », le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a salué le travail et les efforts de l’association qui œuvre à découvrir les jeunes talents et à préserver le patrimoine culturel en Algérie. Un concours national a été organisé par l’association « El-Hachemi Guerrouabi » du 29 juin au 2 juillet dans le cadre de la deuxième édition du Grand prix El-Hachemi Guerrouabi. Institué en 2014. Le Grand prix qui s’inscrit dans le cadre des démarches visant à préserver le patrimoine musical du chantre de la musique chaâbie et à encourager les jeunes talents est organisé par l’association créée en 2012 en collaboration avec le ministère de la Culture. Décédé en 2006, El-Hachemi Guerrouabi est l’un des doyens de la musique chaâbie. Il avait réussi, par sa belle voix et son talent, à enchanter plusieurs générations d’Algériens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>