Djazagro

Le 17e Salon international de l’agroalimentaire «Djazagro» du 25 au 28 février à Alger

Le Salon international de l’agroalimentaire «Djazagro» tiendra sa 17ème édition du 25 au 28 février prochain à Alger avec une augmentation du nombre des entreprises algériennes participantes, ont indiqué lundi les organisateurs de cette manifestation économique. Près de 160 exposants algériens prendront part à cette édition, dont la plupart sont des fabricants d’équipements et des producteurs en agroalimentaire, a indiqué le représentant d’un des co-organisateurs du salon, Nabil Bey Boumezrag, lors d’une conférence de presse. «Au cours des cinq (5) dernières années, ce salon a vu une hausse de 30% des exposants nationaux», a-t-il fait savoir en notant le nombre et la capacité croissants des entreprises locales dans la production agroalimentaire. Quant à la participation étrangère, elle sera représentée par plus de 720 exposants de 34 pays et représentant les différentes filières de l`agroalimentaire. Par ailleurs, pour faciliter les échanges et nouer d’éventuels partenariats durant la tenue du salon et apporter un soutien aux entreprises étrangères souhaitant s’implanter en Algérie, les organisateurs prévoient plusieurs rencontres au profit des exposants tels que des ateliers dédiés à la boulangerie industrielle.

Organisation du premier concours «Mustapha Djaâfour» des sciences à Tlemcen
L’université «Aboubekr Belkaïd» de Tlemcen a lancé la première édition du prix «Mustapha Djaâfour» des sciences, a-t-on appris lundi des responsables de cet établissement d’enseignement supérieur. Organisé par l’association «Mustapha Djaâfour» (ex recteur de l’université de Tlemcen), ce concours enregistre la participation de docteurs de huit facultés de l’université qui soutiennent, entre le 1er janvier 2018 au 30 avril 2019, des thèses en spécialités de technologies, sciences naturelles, sciences appliquées, économie, droit et médecine, a souligné le chargé des relations extérieures, coopération, animation et communication à l’université, Abdellatif Meghnounif. La meilleure thèse de doctorat sera récompensée par un Prix de 500 000 DA à la fin de l’année universitaire en cours, à titre d’encouragement pour créer un esprit de compétition et faire connaitre des travaux académiques à caractère social et économique, a-t-on ajouté. Les meilleurs travaux académiques seront choisis en deux étapes: la première est une pré-sélection au niveau des facultés par un comité composé de professeurs prenant en considération un nombre de critères dont le plus important concerne l’impact social et économique.

Démantèlement d’un réseau de trafic de drogue à Relizane
Les services de la police de la wilaya de Relizane ont démantelé un réseau de trafic de drogue et saisi plus 2,408 kilos de kif traité et des comprimés psychotropes, a-t-on appris mardi auprès de la cellule de communication et des relations publiques de la Sûreté de wilaya. Selon un communiqué de ce corps dont une copie a été remise à l’APS, l’opération a eu lieu la semaine dernière où les éléments de la brigade de recherche et intervention avaient, sur la base d’informations, arrêté six individus et saisi des armes blanches et un montant de 200 000 DA, a-t-on indiqué. La même source a signalé également la saisie de deux véhicules touristiques utilisés dans le transport de la drogue d’une wilaya à une autre. Une procédure judiciaire a été engagée et les mis en cause dans cette affaire ont été déférés devant la justice.

Un pêcheur tué par un requin sur l’île de La Réunion
Un pêcheur a été tué mercredi par un requin à l’embouchure d’une rivière dans la commune de Sainte-Rose, à l’est de l’île de La Réunion, dans la première attaque meurtrière de l’année, ont rapporté les médias. «Le pêcheur, au moment de l’attaque venait de rentrer dans l’eau avec cinq de ses compagnons lorsqu’il a été happé, à moins de 5 mètres du bord, par un squale qui lui a arraché la jambe gauche», ont détaillé les pompiers de cette île de l’océan indien. Cette attaque est «atypique», a souligné la gendarmerie, les requins s’attaquant plutôt aux surfeurs ou véliplanchistes.
La victime s’était immergée dans l’eau pour «récupérer des nasses à poisson» lorsqu’elle a été attaquée, ont précisé les gendarmes. Selon les premiers éléments, elle était venue pêcher le bichique, poisson convoité des Réunionnais et vendus à prix d’or. «Ses compagnons l’ont immédiatement sorti de l’eau et lui ont prodigué les premiers soins mais la victime s’est vidé de son sang en moins d’une minute», a précisé le procureur de Saint-Denis de la Réunion Eric Tuffery. «En état de choc, deux des cinq compagnons ont été hospitalisés», ont précisé les secours. Depuis un arrêté préfectoral datant de 2013, «les baignades et activités nautiques sont interdites hors lagons et hors zones protégées», a rappelé le procureur. De 2011, date de la recrudescence de la crise des squales, à 2017, 21 personnes ont été attaquées par des requins. Neuf sont décédées. Plus de la moitié de ces attaques mortelles concernaient des surfeurs ou des bodyboarders.

France : 51 kg de cocaïne saisis dans un véhicule à la frontière espagnole
Une quantité de 51 kilogrammes de cocaïne a été saisie dans un véhicule le 21 janvier courant par la douane française dans le sud-ouest, à la frontière espagnole, impliquant le conducteur allemand placé en détention provisoire, a indiqué lundi le parquet de Bayonne. La cargaison, estimée à plus de deux millions d’euros, était dissimulée dans une cavité, entre la banquette arrière et le coffre du véhicule, a-t-on précisé de même source. Le conducteur du véhicule, «un Allemand d’origine indienne, âgé de 44 ans, a été intercepté par les douaniers, à 05H30 (04H30 GMT)», selon le parquet, après avoir abandonné son véhicule devant le péage et tenté de prendre la fuite à pied. Le mis en cause qui venait de Malaga (Espagne) et faisait route vers l’Allemagne, «assure qu’il n’était pas informé de ce qu’il transportait», selon son avocat, Me Philippe Saladin, cité par l’AFP. Le parquet de Bayonne a ouvert une information judiciaire et l’homme a été placé en détention provisoire jeudi. Cette saisie est l’une des plus importantes réalisées par les douanes d’Hendaye (sud-ouest) ces dernières années, après la découverte en 2017, de 53 kilos de cocaïne, dissimulés dans des boîtes de lait en poudre pour bébé.

Chiffre du jour : 130

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés (HCR) a déclaré mardi que 130 immigrants clandestins ont été évacués de Libye vers le Niger. «Aujourd’hui, 130 réfugiés soudanais, éthiopiens, érythréens et somaliens ont quitté notre Centre de Rassemblement et Départ à Tripoli pour rejoindre le Mécanisme de transit d’urgence du HCR à Niamey», a révélé le HCR dans un communiqué. «Ils ont tous été libérés il y a quelques jours de différents centres de détention grâce à l’intervention du HCR», a poursuivi le communiqué. La Libye est devenue un point de départ prisé des immigrants clandestins qui espèrent traverser la mer Méditerranée pour atteindre l’Europe et ainsi fuir le conflit qui secoue le pays depuis les troubles de 2011. Les refuges en Libye sont surpeuplés, car les services de sécurité ont sauvé en mer ou arrêté jusqu’à présent des milliers d’immigrants clandestins, a-t-on indiqué.