Tizi Ouzou

L’APW de Tizi-Ouzou décerne le prix de la Paix, de la Fraternité et de l’Unité au père du défunt Djamel Bensmaïl

L’Assemblée populaire de wilaya (APW) de Tizi-Ouzou a annoncé, mercredi, qu’elle a créé un prix pour la Paix, la Fraternité et l’Unité, déscerné, dans sa première édition, au père du défunt Djamel Bensmaïl (assassiné à Larbâa n’Ath Irathen), pour son rôle dans la préservation de la cohésion du peuple algérien. Intervenant à l’ouverture d’une session extraordinaire de l’APW, consacrée aux derniers incendies du 9 août qui ont ravagé une trentaine de communes de la wilaya pendant plus d’une semaine, le président de cette assemblée élue, Youcef Aouchiche, a indiqué que ce Prix de la Paix est déscerné au père de Djamel Bensmaïl, pour son rôle déterminant, après l’assassinat « abjecte » de son fils, dans « l’extinction de la Fitna (discorde) », entre les enfants de l’Algérie. « Malgré son drame et son chagrin, le père de Djamel Bensmail a fait preuve d’un sens élevé de patriotisme, de sagesse et de tolérance. Il a intervenu et a mis fin à la Fitna que certains cercles voulaient promouvoir entre le peuple d’un même pays », a souligné le président d’APW. Ce même responsable élu a relevé que les déclarations du père du défunt, « ont vite stoppé les extrémistes de tout bord qui voulaient instrumentaliser cette tragédie pour raviver le brasier de la haine et de la Fitna ». Aussi, a-t-il ajouté, « en guise de reconnaissance à cette attitude qui restera ancrée dans l’Histoire de notre pays et afin de promouvoir les valeurs de paix, d’unité, de fraternité et de solidarité, nous avons décidé la création d’un prix pour la paix, la fraternité et l’unité qui sera déscerné dans sa première édition au père de Djamel Bensmail ».

Lutte contre les stupéfiants : Deux personnes interpellées à Tamanrasset
Deux (2) personnes (31 et 36 ans) ont été interpellées par les services de la police judiciaire (PJ) relevant de la sûreté de wilaya de Tamanrasset, pour leur implication dans une affaire de possession et commercialisation de drogue , a-t-on appris mardi auprès de la cellule de communication et des relations publiques de la sûreté de wilaya. Cette opération a été exécutée suite aux informations faisant état de la possession d’une personne une quantité de drogue au niveau du quartier « Metnatlat » (chef-lieu de wilaya ) , selon la même source. Les recherches et les investigations ont permis l’identification du premier suspect , qui a été arrêté en possession de 152 ,07 grammes de drogue ( Bango) dissimulée dans un sac en plastique destinée pour la vente , a-t-on précisé . Une perquisition du domicile de cet individu a permis aussi la saisie d’armes blanches (3 cutters) utilisés pour couper la drogue , a-t-on détaillé . L’enquête, a permis aussi l’identification et l’arrestation d’un deuxième suspect dans l’affaire, dont une quantité de 1,30 gramme de drogue a été saisie, a-t-on ajouté.

Saisie de plus de 3.700 comprimés d’ecstasy à Oum El Bouaghi
Les éléments de brigade de recherche et d’intervention de la sûreté de la wilaya d’Oum El-Bouaghi en coordination avec l’Armée nationale populaire (ANP) ont réussi à saisir 3 718 comprimés d’ecstasy, a-t-on appris mardi de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Selon la même source, l’opération a été menée suite à des informations parvenues à cette brigade relatives au transport de cette quantité par un individu qui a été ensuite placé sous surveillance par les enquêteurs qui l’ont interpelé à bord d’un véhicule dont la perquisition a permis de découvrir 3 718 comprimés d’ecstasy soigneusement dissimulés. Un dossier pénal a été constitué contre le suspect âgé de 36 ans pour « transport, mise en vente et vente d’ecstasy dans le cadre d’un groupe criminel organisé » et a été présenté devant le parquet compétent, a-t-on indiqué.

Chlef : découverte de la dépouille de la personne disparue à la plage Sidi Abderrahmane
La dépouille de la personne disparue, depuis hier mardi, à la plage Sidi Abderrahmane, a été retrouvée, mercredi, par des plongeurs de la protection civile de Chlef, a indiqué un communiqué rendu public par la cellule de communication de ce corps constitué. Selon le document, les recherches engagées, depuis hier, pour retrouver la personne disparue à la plage Sidi Abderrahmane (75 km au Nord -ouest de Chlef) ont abouti à la découverte de la dépouille de la victime, par les plongeurs de l’unité marine de la protection civile, à une centaine de mètres du lieu de sa noyade, au niveau de la même plage. Les services de la protection civile avaient engagé, depuis hier mardi, de larges opérations de recherches pour retrouver la victime, un jeune de 23 ans, « emporté par les courants marins en nageant à la plage de Sidi Abderrahmane, en raison de la grande fatigue qui s’est emparée de lui », selon quelques uns de ses amis, témoins oculaires de cet accident. Le même communiqué a signalé que l’état de la mer qui était agitée, conjugué à la hauteur des vagues, qui ont atteint prés d’un demi-mètre « ont empêché une bonne visibilité, et ont rendu difficile les opérations de recherches ». Aussi, la protection civile de Chlef a réitéré son appel aux citoyens, à l’occasion de la réouverture des plages à partir d’aujourd’hui mercredi, en vue de faire prévaloir la prudence et la vigilance, tout en évitant de nager dans des zones dangereuses et non surveillées, et en se conformant aux drapeaux plages. À noter que les unités de la protection civile d’El Marsa( 85 km à l’ouest de Chlef) ont repêché, mardi, la dépouille d’un jeune homme à la plage El-Kettar de la même commune(El-Marsa).

Deux morts et 210 blessés sur les routes en 24 heures
Deux (02) personnes ont trouvé la mort et 210 autres ont été blessées dans plusieurs accidents de la circulation en 24 heures à travers le territoire national, indique mercredi un communiqué de la Protection civile. Durant la même période, les plongeurs de la Protection civile ont repêché un corps sans vie d’une personne de sexe masculin (26 ans) au niveau de la plage Kettar dans la commune d’El Marsa (wilaya de Chlef), ajoute la même source. Par ailleurs, les éléments de la Protection civile sont intervenus pour l’extinction de 12 incendies, dont deux feux de forêts, un incendie de maquis, un autre de broussailles et huit incendies de récoltes à travers les wilayas de Jijel, Tizi- Ouzou, Souk Ahras, Oum el Bouaghi, Tébessa, Tlemcen, Tiaret, Sétif, Tissemsilt, Mila, Ouargla et Adrar, causant des pertes de 91 hectares de forêt, un hectare de maquis, un hectare de broussailles, 10 460 bottes de foins, 185 arbres fruitiers et 74 palmiers, ajoute le communiqué, relevant que « l’intervention rapide et massive des secours a permis d’empêcher la propagation des feux au reste du couvert végétal ». S’agissant des chutes de pluie qui se sont abattues sur les wilayas de Mila, Médéa, M’sila et Tébessa, elles ont causé des blessures à deux personnes et des dommages à deux véhicules, suite à la chute d’une toiture en plastique dans une station-service dans la commune de Chelghoum Laïd (wilaya de Mila), note la même source, ajoutant que ces pluies ont causé l’effondrement des toits de deux habitations en Toub à Médéa sans enregistrer de victimes chez les habitants, alors que dans la wilaya de Tébessa quatre véhicules cernés par les eaux de pluie ont pu être dégagés. Concernant les activités de lutte contre la propagation du Coronavirus (Covid-19), les unités de la Protection civile ont effectué, durant la même période,44 opérations de sensibilisation et 33 opérations de désinfection générale à travers le territoire national pour rappeler aux citoyens la nécessité du respect du confinement ainsi que l’observation des règles de la distanciation sociale.