AUTO ANP

L’ANP opère une livraison de 389 véhicules

L’industrie militaire de l’ANP continue à approvisionner la demande nationale en tous types de véhicules fraichement sortis de ses usines. Hier encore, 389 unités, entre camions poids-lourds, ambulances et bus de transport public, de marque Mercedes-Benz, ont été livrées. Ce lot est mis à la disposition de la DC du matériel du ministère de la Défense nationale, selon un communiqué émis par le MDN. « Dans le cadre de la satisfaction des besoins des structures du MDN et des différentes entreprises nationales, publiques et privées, et sous la supervision directe de la Direction des fabrications militaires du ministère de la Défense nationale, il a été procédé, ce mardi 24 novembre 2020 à Rouiba, en 1ère Région militaire, à la livraison de 389 véhicules poids lourds et bus de transport public «Conecto» de marque Mercedes-Benz destinés au transport de personnels, ambulances, et au transport de marchandises, fabriqués par la Société algérienne de production de poids lourds de marque Mercedes-Benz «SAPPL-MB», et ce, au profit de la Direction centrale du matériel du ministère de la Défense nationale ainsi que des entreprises économiques civiles, publiques et privées. » Se réjouissant de cette énième prouesse automobile, la même source a précisé que cette opération s’inscrit dans la dynamique du développement des différentes industries militaires, notamment l’industrie mécanique, à la lumière de la stratégie adoptée par le MDN avec les différentes structures et entreprises concernées visant à relancer l’industrie nationale avec des produits de qualité répondant aux normes internationales.

4 293 véhicules mis en fourrière à Alger
Au total, 4 293 véhicules ont été mis en fourrière par les services de police pour non-respect des mesures de confinement, a indiqué la DGSN dans un communiqué. « Suite aux opérations de contrôle effectuées dans les 32 wilayas concernées par le confinement sanitaire, les services de la Police ont mis en fourrière 4 293 véhicules, dont 827 motocycles, pour non-respect des horaires du confinement sanitaire », a précisé le communiqué. S’inscrivant dans le cadre de la préservation de la santé publique, cette opération a pour objectif de s’assurer de l’application des mesures de prévention décidées par les pouvoirs publics afin de lutter contre la propagation du coronavirus (Covid-19), a ajouté la même source. À cette occasion, la DGSN a appelé les citoyens à poursuivre leur contribution aux efforts de protection de la santé publique, et à respecter les mesures préventives visant à enrayer la propagation de la pandémie.

Un cerf secouru par la Protection civile à Tissemssilt
Coincé dans les mailles d’une clôture en grillage Zimmerman, un cerf a dû son salut aux agents de la Protection civile.
L’incident s’est produit, hier, dans la wilaya de Tissemssilt lorsque l’unité secondaire de la région d’« Ammari » a reçu le signalement au sujet de l’animal en question qui s’était blessé à force de se débattre pour sortir du piège. Suite à quoi, les agents de la PC sont intervenus de façon professionnelle au cours d’une opération de sauvetage coordonnées avec les autorités locales. Au bout de cette tâche laborieuse, le cerf a été enfin retiré des maillons et sauvé du danger.

El-Harrouch a enregistré, hier, une quatrième réplique sismique
Une secousse tellurique de 3 degrés sur l’échelle de Richter a été enregistrée, hier à 10h14 à El-Harrouch, dans la wilaya de Skikda, indique le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué. L’épicentre de cette secousse tellurique a été localisé à 11 km au sud-ouest d’El-Harrouch, précise la même source. Il s’agit de la quatrième réplique consécutive après celle annoncée lundi de magnitude 3,4 enregistrée à 11h55 et des deux autres secousses signalées dimanche à 06h17 et 12h10 de magnitude 3,9 degrés chacune suite à un tremblement de terre de magnitude 5,2 degrés enregistré à 04h53.

L’Italien Enel investit 17 MDS € en énergies renouvelables
Le géant italien de l’énergie Enel va investir 40 milliards d’euros dans le cadre de son plan stratégique 2021-2023, dont près de 17 milliards dans les énergies renouvelables, confirmant ainsi la transformation engagée depuis 2014, a indiqué hier le groupe dans un communiqué. Cet investissement permettra au groupe d’augmenter de 33% sa capacité en énergies renouvelables par rapport à 2020, avec un total de 60 gigawatts (GW), a expliqué le communiqué. Enel va ainsi accélérer sa « décarbonisation », en misant sur ce type d’énergies, tout en renonçant progressivement au charbon. D’ici à 2030, Enel va investir directement 160 milliards d’euros, plus 30 milliards via des tiers: 70 milliards seront consacrés aux énergies renouvelables, portant leur capacité à 120 GW, soit le double de 2023 et 2,7 fois plus qu’actuellement. Le groupe s’est engagé, fin octobre, à réduire de 80% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport au niveau de 2017, augmentant ainsi son objectif fixé jusqu’alors à 70%. L’objectif du groupe est de s’inscrire pleinement dans l’engagement des Nations unies à « limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré par rapport au niveau préindustriel ».

Des migrants assommés à coups de matraque à Paris
Des centaines de migrants, installant un campement sur la Place de la République, lundi à Paris, en signe de protestation contre leur situation, ont été violentés par la police qui a procédé, au soir de cette journée, à une opération de d’évacuation. Plusieurs vidéos choquantes ont montré comment les services de sécurité ont donné l’assaut en assénant des coups de matraque à ces ressortissants étrangers. Le ministre de l’Intérieur français Gérald Darmanin, embarrassé par le procédé de ses services de sécurité, a annoncé dans la nuit de lundi à mardi l’ouverture d’une enquête sur les circonstances qui ont entouré la violente évacuation d’une manifestation de migrants qui s’étaient regroupés place de la République à Paris. « Certaines images de la dispersion du campement de migrants place de la République sont choquantes. Je viens de demander un rapport circonstancié sur la réalité des faits au Préfet de police d’ici demain midi. Je prendrai des décisions dès sa réception », a écrit le ministre de l’Intérieur sur Twitter. Cette manifestation a été organisée une semaine à peine après l’évacuation d’un camp de migrants installé à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) près du Stade de France.

L’APN participe à un webinaire traitant des victimes du terrorisme
L’Assemblée populaire nationale (APN) a pris part, hier, aux travaux d’un webinaire sur les dispositions législatives types pour les victimes du terrorisme, indique un communiqué de la chambre basse du Parlement. Il s’agit par cette rencontre de « débattre des questions ayant trait au droit à l’indemnisation des victimes du terrorisme, à travers le recours à l’expérience des participants aux niveaux national, territorial et international », a précisé la même source. Le webinaire entend également « déterminer les défis de développement, d’adoption et d’application de ces indemnisations, et de proposer des solutions aux possibles entraves par le recours aux bonnes pratiques des États ». Cette rencontre est organisée par l’Union interparlementaire (UIP) en collaboration avec le Bureau de l’ONU contre le terrorisme, et l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime. Le député Seddik Chihab représentera l’APN aux travaux de ce webinaire.