9.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

LAMAMRA L’A ANNONCÉ HIER DEPUIS LE KOWEÏT : La conférence de réconciliation des factions palestiniennes entamée à Alger

Lors d’une conférence de presse, animée hier au Koweït, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a fait le point sur la conférence de réconciliation des factions plasticiennes qu’abrite l’Algérie. Ainsi, révèle le chef de la diplomatie nationale en marge de la réunion de concertation des MAE arabe, tenue lundi au Koweït, « le chemin de la réconciliation palestinienne a commencé, et l’Algérie a une longue expérience dans la réunification palestinienne ». Des propos qui rassurent au sujet, aussi bien de l’entame des discussions entre les différentes parties palestiniennes en elles-mêmes, que le succès du rendez-vous de réconciliation d’Alger. À rappeler que cette conférence a été annoncée début décembre 2021, lors de la visite du président palestinien en Algérie, par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Depuis lors, toutes les factions palestiniennes ont reçu cette invitation de l’Algérie avec satisfactions. Pour preuve d’ailleurs, les premières délégations palestiniennes ont afflué en Algérie début du mois courant. D’ailleurs, et à ce titre, Lamamra a exprimé son optimisme quant au succès du processus de réconciliation des factions palestiniennes. Même si, a-t-il précisé, ces pourparlers sont « au début du voyage ». En parlant de l’expérience en matière de réconciliation, l’Algérie n’a rien à démontrer dans ce domaine. Ceci, alors que plusieurs pays arabes ont échoué à réconcilier les parties palestiniennes minées par des dissensions et des différends alors qu’elles doivent ressouder leurs rangs pour contrer l’entité sioniste dans ses visées expansionnistes. L’Égypte, par exemple, a tenté en vain de parvenir à une réconciliation entre le mouvement Fatah dirigé par le président palestinien Mahmoud Abbas et le Mouvement de résistance islamique palestinien (Hamas). Sur ce, et abordant la vision de l’Algérie, Lamamra a assuré que « Nos efforts visent à faire en sorte que la partie palestinienne, participant au sommet arabe parle d’une voix qui exprime toutes les factions ». C’est le cas de le dire, en effet, car l’Algérie prépare activement le Sommet arabe prévu à Alger, sachant que la question palestinienne est placé au cœur de cette réunion.
F. Guellil

Related posts

LES PEUPLES LIBRES MANIFESTENT UN PEU PARTOUT LEUR CONDAMNATION DE L’AGRESSION SIONISTE : Le monde bouge pour la Palestine

Redaction

CAFOUILLAGE AUTOUR DU LIVRE SCOLAIRE : Les solutions de l’ONPS

courrier

À LA DEMANDE DE SES AVOCATS : L’ancien ministre Abdelkader Benmessaoud remis en liberté

courrier

RESSORTISSANTS ALGÉRIENS BLOQUÉS EN TURQUIE : Le président Tebboune appelé à la rescousse

courrier

MÉNINGITE : 23 enfants hospitalisés à Jijel

courrier

ZONE DE LIBRE-ÉCHANGE CONTINENTALE : Une porte de salut pour les Africains

courrier