Samira Hadj Djilani

La productrice Hadj Djilani emprisonnée

La productrice Samira Hadj Djilani, a été placée, ce jeudi, en détention provisoire par le juge d’instruction du tribunal de Bir Mourad Raïs (Alger). Elle est poursuivie pour plusieurs chefs d’inculpations, à savoir blanchiment d’argent, abus de fonction, dilapidation de deniers publics et transfert illicite de capitaux vers l’étranger. La productrice faisait, depuis le 12 mars dernier, l’objet d’une interdiction de sortie du territoire national (ISTN). Pour rappel, la concernée avait occupée le poste de directrice centrale du ministère de la Culture sous la présidence de Bouteflika. Elle était également directrice de communication du candidat Azzedine Mihoubi lors de la campagne électorale pour l’élection présidentiel du 12 décembre dernier.

Ennahar atteint son… crépuscule
Après 13 ans d’existence, le quotidien arabophone « Ennahar » a cessé officiellement de paraître. Dans un communiqué, rendu public ce jeudi, la direction du journal appartenant à la SARL El Athir presse, explique les raisons de cette cessation par la suspension de la publicité publique depuis le mois de février passé, la situation sanitaire que traverse le pays à cause de la propagation du Covid-19 et les mesures de confinement instaurées dans le pays, entrainant la fermeture des buralistes, sont essentiellement les points invoqués par la direction les poussant à mettre fin à l’édition du journal papier. La direction du journal indique également que la suspension de parution du journal a été décidée afin d’éviter l’accumulation des dettes auprès des imprimeries publiques et des sociétés de distribution. Le journal Ennahar reste néanmoins présent sur le net à travers Ennahar Online.

Importante saisie de tabac Djelfa
Les éléments de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Djelfa ont saisi prés de 23.750 unités de tabac de contrefaçon, a-t-on appris, mardi, auprès de la cellule de communication de ce corps sécuritaire. «Cette opération a été réalisée, durant la semaine en cours, suite au contrôle d’un camion chargé de fruits et légumes, utilisés pour dissimuler cette quantité de tabac de contrefaçon», a indiqué à l’APS, le chargé de la cellule de communication, le commissaire de police Fites Saàd. Cette action est inscrite au titre de la lutte contre la criminalité, dont notamment la «contrefaçon des produits et marchandises», a-t-il précisé. Deux individus, âgés d’une quarantaine d’années, chacun, ont été arrêtés à l’issue de cette opération.

Un baron de la drogue arrété à El Tarf
Un « baron » de la drogue, activant au niveau des wilayas frontalières dans l’Est du pays et faisant l’objet d’un mandat d’arrêt, a été appréhendé à Bouhadjar (El Tarf) par les services de la brigade de recherche et d’investigation (BRI) relevant de la police judiciaire, a-t-on appris jeudi du chargé de la communication à la sûreté de la wilaya. Agissant sur information, les policiers ont procédé à l’arrestation de ce trentenaire, originaire de Bouhadjar, en fuite et activement recherché pour son implication dans de nombreuses affaires de trafic de drogue, a ajouté le commissaire principal Mohamed Karim Labidi.

Air France vise le marché algérien
Si la France, l’Algérie, le Maroc et la Tunisie rouvrent leurs espaces aériens et décident de lever les restrictions concernant le transport, alors Air France reprendra ses vols vers ces trois pays, à condition qu’elle ait assez de réservations pour les rentabiliser. Air France annonce sur son site la reprise des réservations pour l’Algérie, le Maroc et la Tunisie à partir du 1er juin. Le premier vol est prévu le même jour à destination d’Alger, mais sous réserve de la levée des restrictions de navigation aérienne par la France et ces trois pays du Maghreb instaurées depuis la propagation de la pandémie du Covid-19. En effet, la compagnie attire l’attention de ses clients sur le fait que ces possibilités de réservation restent pour le moment purement théoriques. En réalité, les vols ne pourront reprendre qu’en cas de réouverture des frontières et de levée des restrictions de voyage en France, mais aussi dans les pays concernés. Air France indique également que la reprise des vols dépendra «des réservations de ses clients».Le premier vol disponible est un Paris-Alger à compter du 1er juin 2020 comme indiqué sur le site de la compagnie. Aucun vol direct n’est proposé depuis les autres villes françaises.

(Pas de) Tehlab

• Franchement, on n’en a pas fini de baver avec toutes ces « caméras c(r)achées.
• T’as raison, y en a pas une seule pour racheter l’autre.
• La « palme d’or » si je puis dire, revient quand même à cette histoire de femme offerte en cadeau.
• Ça fait penser que le plus vieux métier du monde a encore de beaux jours devant lui.
• Je vois franchement pas le rapport.
• T’es sérieux, dis ?
• Wana aâreft…
M. A.

Mis aux poings
« À l’occasion de la Journée internationale du travail, je salue tous les travailleurs qui assistent à la construction de la nouvelle Algérie, en particulier ceux qui continuent à travailler, à relever les défis dans cette circonstance particulière »
Abdelaziz Djerad, Premier ministre

Et des conditions aussi particulières, ça s’invente franchement pas.