Canadair

LA LUTTE CONTRE LES INCENDIES SE POURSUIT : Les canadairs entrent en action

Au vu de l’étendue importante des feux de forêt qui frappent notre pays, qui ont ravagé des milliers d’hectares de couvert végétal, détruit des maisons et causé la mort de 65 personnes dont 37 civils et 28 militaires, les moyens mis à disposition pour lutter contre les sinistres se sont avérés limités.
Toutefois, depuis leur entrée en action jeudi dernier les canadairs affrétés par l’Algérie auprès de plusieurs pays de l’Union européenne ont prêté main forte aux opérations de lutte de la Protection civile et de l’Armée nationale populaire auxquels se sont joint des milliers de volontaires pour venir à bout des flammes. Comme on pouvait le constater sur des vidéos amateurs diffusés sur les réseaux sociaux, ces avions bombardiers d’eau sont entrés en action dans les wilayas fortement touchées, comme Tizi-Ouzou, Béjaïa, Jijel, Guelma, El Tarf, Annaba…
En tout cas, ces appareils ont démontré leur efficacité à considérer leurs capacités à propulser une quantité importante de l’eau et leur accessibilité facile dans les reliefs montagneux difficiles. A souligner toutefois, que ces avions interviennent en dehors des zones habitables en raison des risques de destruction des maisons que peut constituer la pression de l’eau dégagée. C’est ce qui explique que la majorité des incendies déclarés au nord du pays ont été circonscrits.
Alors que les canadairs français continuent jusqu’à hier après-midi à arroser les massifs forestiers touchés par les flammes, pour ne citer que la wilaya de Béjaia, deux autres avions, probablement ceux de l’Espagne, ont atterri à l’aéroport d’Annaba pour contribuer aux opérations d’extinction des feux à l’extrême Nord-est du pays. À savoir, Annaba, Guelma et El Tarf, selon un communiqué de la Protection civile, lequel s’est référé au programme des interventions aériennes fixé pour éteindre les incendies dans ces wilayas. Plus précisément, la région de Séraidi à Annaba sera ciblée pour circonscrire le dernier incendie toujours actif pour le cinquième jour consécutif dans la zone de Bouzizi, relevant de la commune de Séraidi. Les sinistres se sont ensuite propagés vers Kef Bouacida dans la commune voisine d’Oued El Aneb, précise la Protection civile.
A Séraidi, dont l’incendie a été localisé dans une zone au relief ardu et inaccessible par les moyens traditionnels de lutte contre les feux, constitue le dernier incendie d’une série de feux enregistrés dans la wilaya depuis mardi dernier.

La flotte aérienne se renforce
Mais, en parallèle à l’action des canadairs, les unités aériennes de la Protection civile et de l’ANP continuent à lutter sans relâche, aux côtés des populations locales, en vue de circonscrire les foyers d’incendies qui demeurent actifs. Jeudi dernier, en effet, l’ANP a déployé les hélicoptères MI-26 des Forces aériennes à Chréa (Blida), Tizi Ouzou et Ain Defla, Sétif, Jijel, Annaba, Souk Ahras, Skikda, Mila et Béjaia en 5e Région militaire, en mobilisant tous les moyens humains et matériels, en plus d’avoir engagé des bulles et des engins pour contenir les feux notamment dans des zones inaccessibles aux reliefs difficiles.
Un avion bombardier d’eau en provenance de l’Espagne, d’une capacité de 3000 litres d’eau, est arrivé hier après-midi à Alger pour renforcer les moyens de lutte contre les incendies, et auquel s’ajoutera l’arrivée prochaine d’un autre bombardier issu du même pays. Comme annoncé dans son discours à la Nation de jeudi dernier, le président Tebboune a fait également part de l’arrivée d’un canadair en provenance de la Suisse.
Egalement, la Russie a proposé, hier, une assistance technique à l’Algérie à travers la mise à sa disposition de quatre avions spécialisés dans la lutte anti-incendie, selon une source au fait de ce dossier. Toutefois, faute d’autorisations de survol des ciels de la Grèce et de Chypre, les canadairs russes n’ont pas pu rejoindre l’Algérie comme prévu, selon la même source. Mais, il semble que les deux parties multiplient les contacts en vue de parvenir à une solution devant permettre le vol des avions russes à destination de l’Algérie.
Farid Guellil