Bouraâda

La FAA réagit aux accusations du champion d’Afrique algérien : «Les propos de Bouraâda une forme d’ingratitude»

La Fédération Algérienne d’Athlétisme a réagi aux récentes remarques du champion d’Afrique Larbi Bouraâda, se défendant de ne l’avoir pas mis dans les meilleures conditions possibles pour préparer ses différents challenges, comme avancé par l’intéressé.

Dans un communiqué de presse, la FAA a estimé que les propos de l’athlète algérien par lesquels il l’a accusée de ne lui avoir rien donné comme moyens pour se préparer en prévision des prochains rendez-vous internationaux, comme étant «un déni de tout ce qui lui est fourni par l’État algérien jusqu’à ce qu’il atteint le statut qui est le sien actuellement».
L’instance fédérale a révélé à ce propos que Bouraâda, a bel et bien obtenu toutes les récompenses pour ses titres remportés attribuées par le ministère de la Jeunesse et des Sports, et d’autres récompenses de l’État algérien.
LA FAA a poursuivi qu’elle avait également pris en charge, en compagnie du MJS, deux opérations chirurgicales subies par l’athlète, ainsi que tous les frais liés à sa période de convalescence.
Cette instance a rappelé, en outre, qu’elle avait déployé tous les moyens matériaux au profit de Bouraâda, lui offrant les possibilités d’effectuer des stages à l’intérieur du pays, ainsi qu’à l’étranger, ce qui lui a permis de remporter le titre de champion d’Afrique de décathlon au Nigeria, ainsi que deux médailles d’or et de bronze aux Jeux africains de Rabat (2019.)
Ce n’est pas tout, puisque la FAA a souligné qu’en prévision du championnat d’Afrique des nations qui était programmé pour cet été à Alger avant qu’il ne soit reporté à cause de la pandémie de coronavirus, ainsi qu’en perspective des Jeux olympiques de Tokyo-2020, décalés à leur tour pour l’année suivante, Bouraâda a débuté sa préparation en Afrique du Sud où il a séjourné pendant un mois avec son entraîneur Mohamed Hussein. La FAA lui a également établi un riche programme de préparation avant que ses plans ne soient faussés à cause des répercussions de la pandémie.
La Fédération algérienne d’athlétisme a profité de l’occasion pour saluer l’aide apporté par le ministère de la Jeunesse et des Sports aux athlètes algériens afin de préparer leurs échéances sportives dans les meilleures conditions possibles, selon le programme établi par la Direction technique nationale, exauçant aussi leurs vœux eux-mêmes, et parmi eux Bourâada.
Hakim S.