Cnan

La Cnan fait son retour à Rouen

Après une absence de plus de 20 ans, la Cnan, Compagnie nationale algérienne de navigation, a fait son retour au terminal à conteneurs de
Grand Couronne. Le 8 mai, le Constantine, navire appartenant à la Cnan, sous pavillon algérien, est venu escaler au terminal des Moulineaux pour y charger des conteneurs. Cette escale marque le retour de l’armement algérien aux quais rouennais. Avec l’indépendance de l’Algérie en 1962, la compagnie maritime algérienne a fait le choix de maintenir un lien économique avec la France au travers du port de Rouen. Le port de Rouen est touché dans le cadre de la ligne nord de la Cnan. L’armement prévoit une escale tous les 15 jours. Elle dessert les ports de Hambourg et Anvers avant de venir charger dans le port normand. Elle se dirige ensuite directement en Algérie pour y toucher les ports d’Alger, Oran, Béjaïa et Skikda. Le temps de transport depuis Rouen à Alger reste parmi les plus courts avec cinq jours. La ligne est assurée par deux navires, le Constantine et le Sedrata. Le premier a réalisé l’escale du 8 mai. D’une longueur de 138 m, il dispose de deux grues de bord d’une capacité de 180 t chacune et offre une capacité de 12 500 tpl. À Rouen, le navire est consigné par Promaritime International. La prochaine escale est programmée pour le 25 mai par le Sedrata.

Mahrez « tacle » ses supporters
Pourquoi certaines communautés africaines n’aiment pas voir l’Algérie gagner ? Riyad Mahrez semble avoir trouvé la réponse à cette question. Échangeant avec un journaliste sur le réseau social Instagram, le capitaine des Fennecs a abordé le sujet.
« Des communautés africaines de Paris ne souhaitent pas que nous (les Algériens) gagnions.
À part les Algériens, les Tunisiens, les Marocains, les Sénégalais ne sont pas pour nous. Ils ne sont pas contents de nos victoires. Pourquoi? Ce n’est pas parce qu’ils ne nous aiment pas, mais c’est qu’on fait trop de bruit, on parle trop, on crie trop. Moi, je les comprends », a-t-il déclaré, tout sourire. Ces propos n’ont pas plu à certains qui s’en sont pris ouvertement à Mahrez, sans chercher à comprendre le fond de sa pensée. Pour bien d’observateurs, l’ailier de Manchester City, en disant cela, ne voulait nullement porter atteinte aux supporters des pays d’Afrique noire ou du Maghreb. Riyad Mahrez voulait plutôt adresser un message à certains fans de l’équipe d’Algérie qui font des dégâts en célébrant les victoires des Fennecs.
En témoigne, selon eux, la façon dont certains supporters algériens se sont comportés lors de la CAN 2019, à chaque fois que les Fennecs remportaient une victoire.

Du nouveau pour les déclarations fiscales
Le délai de souscription des déclarations annuelles de résultats et de revenus (séries Gn1, Gn4 et Gn11), prévu initialement pour le 30 juin, a été prorogé pour l’ensemble des contribuables, jusqu’au 30 juillet 2020, a indiqué mardi un communiqué de la Direction générale des impôts (DGI).
« Dans le cadre de l’accompagnement des opérateurs économiques dans la reprise de leurs activités et de facilitation d’accomplissement de leurs obligations fiscales, il a été décidé de proroger, à titre exceptionnel, le délai de souscription des déclarations annuelles de résultats et de revenus (séries
G n 1, G n 4 et G n 11)
jusqu’au 30 juillet prochain », ajoute la même source. Par conséquent, les contribuables concernés sont invités à prendre les mesures nécessaires à l’effet de remplir leurs obligations fiscales dans le délai requis, poursuit le communiqué.

Rebrab veut récupérer Hyundai
La holding Cevital d’Issad Rebrab, longtemps en froid avec le régime Bouteflika, veut profiter de son retour en grâce pour reprendre la distribution de la marque coréenne Hyundai, alors que ses concurrents sont à leur tour dans le viseur du pouvoir. Rebrab, apprend dans la foulée, disposer d’atouts majeurs pour atteindre ce but.

La France lève le secret sur les coffres-forts
Affichant sa volonté à récupérer l’argent volé et dissimulé à l’étranger, le gouvernement Algérien devrait profiter de la récente mesure obligeant la levée du secret bancaire sur les coffres-forts en France. En effet, une récente décision du gouvernement français pourrait jouer en faveur des autorités algériennes dans la bataille de la récupération des capitaux volés et thésaurisés illégalement à l’étranger.
La décision en question s’est traduite par la levée du secret sur les coffres-forts bancaires, et a été décrétée par le gouvernement français. Selon le site d’informations russe Sputnik, le ministère français de l’Économie a publié, le 6 mai dernier, dans le journal officiel de la République française, un arrêté rendant obligatoire la déclaration de la location d’un coffre-fort dans une banque, au même titre que l’ouverture d’un compte. Le document a souligné que ce dispositif prendra effet à compter du 1er septembre 2020, et que les banques ont jusqu’au 31 décembre 2024 pour communiquer les noms des titulaires de coffre-fort. De son côté, Thierry Viu, avocat au cabinet CMS, la restitution des ces fonds. Contrairement à certains États « comme la France » où atterrit, selon lui, « l’essentiel des fonds algériens »; se montrent « plus permissifs » envers ces capitaux.

Mis aux poings
« Un comité technique a été installé à Alger, pour l’élaboration d’un protocole sanitaire portant sur les règles préventives et sanitaires destinées aux établissements hôteliers et agences de tourisme et de voyage, en prévision de l’étape post-déconfinement pour réduire la propagation du coronavirus », Hassane Mermouri, Ex-ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail Familial.

Ce secteur bat de l’aile même en période normale. C’est pure folie d’oser parler de « relance » en une période comme celle que nous subissons présentement…

« Nous cherchons à devenir des partenaires stratégiques et à transformer nos relations (avec l’Irak. NDLR) en un paradigme réussi de coopération », Amir Hatami, ministre iranien de la Défense.

De quoi faire rager et enrager l’entité sioniste…

« les accolades peuvent conduire à la mort », Youcef Belmahdi, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs.

Difficile d’être plus concis, et plus direct…