La Chine inquiète pour la sécurité de ses ressortissants en Algérie / Messahel : « Le dossier du meurtre d’un Chinois est pris en charge »

Après le meurtre d’un Chinois commis le 10 juin dans la banlieue est d’Alger, l’ambassadeur de Chine en Algérie a exprimé de vives inquiétudes auprès des autorités algériennes quant à la sécurité de ses concitoyens installés ou travaillant dans le pays, tout en appelant ces derniers à plus de vigilance. C’est ce que l’on apprend d’un communiqué publié sur le site de l’ambassade de Chine à Alger. Dans ce communiqué, l’ambassade mentionne une rencontre qui s’est tenue le 13 juin entre son chef, Yang Guangyu, et le directeur général du ministère algérien des Affaires étrangères, Mohamed Bensabri, chargé des expatriés.
Jeudi, au début de l’après-midi, le ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel réagissait en confirmant que les autorités algériennes suivent l’affaire du meurtre, dimanche dernier, d’un citoyen chinois à Alger et ont demandé à la police de tout faire pour élucider ce crime et traduire les responsables en justice. L’ambassadeur a souligné que les actes criminels tels que le vol contre les entreprises chinoises et leur personnel ont considérablement augmenté ces derniers temps. L’ambassade chinoise a fréquemment reçu des rapports et des plaintes, ajoute la même source. L’ambassadeur a ajouté que ces actes criminels contre des entreprises et des citoyens chinois ne sont pas seulement préjudiciables pour le développement des relations sino-algériennes, mais nuisent également à l’image du pays. Sur le même registre, il a exhorté l’Algérie à attacher une plus grande importance à cette affaire et à la sécurité des citoyens chinois en Algérie et a demandé à la partie algérienne de prendre des mesures énergiques pour les protéger. L’ambassade de Chine a émis mardi un bulletin sur son site internet alertant les citoyens chinois dans le pays en les invitant à prendre plus de précautions suite au meurtre d’un ressortissant chinois.
R. C.