Chifa

La carte est personnelle et ne doit pas être à la disposition d’une tierce personne : La CNAS avertit contre le mauvais usage de « la carte Chifa »

Le mauvais usage de « la carte chifa » semble devenir, le réel casse-tête de la CNAS. Car, ce système est marqué de plus en plus par des abus manifestes. Ceci n’est pas un simple constat mais c’est ce qui ressort d’une étude qui s’est répercutée sur le communiqué de presse de la CNAS. En plus clair la Caisse ne tolérera pas une mauvaise utilisation de «la carte Chifa», malgré que l’accès aux soins soit un droit fondamental consacré et garanti par la loi. En effet, selon ce communiqué de presse dont nous détenons une copie, le directeur de la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés Rahal Mehdi a lancé un avis aux assurés sociaux, pour attirer leur attention sur l’usage de la carte qui «ne doit en aucun cas être source d’abus ». Dans ce sens, notre source précise que «l’amélioration et modernisation continues des prestations fournies sont au centre des préoccupations de la CNAS, notamment la dispense de l’avance des frais de soins offerte par la Carte Chifa». Le communiqué de la CNAS a fait savoir que la préservation du droit d’accès demeure l’affaire de tous, et appelle à l’engagement responsable de chacun». En clair, le communiqué précise que «l’Agence rappelle que l’usage de «la carte chifa» est strictement personnel et que cette carte ne doit en aucun cas être à la disposition d’une tierce personne y compris les prestataires conventionnés avec la CNAS (pharmacien, médecin..), et que son utilisation par un tiers entraine la responsabilité de l’assuré social ». Enfin, selon les organisateurs, l’agence « organisera ce mercredi 18 juillet au niveau de son siège, à Alger, une conférence de presse sur le thème « la sécurité sociale est un droit acquis, préservons-le».
Mohamed Amrouni