nucléaire iranien

Iran : La Chine réitère son plein soutien à l’accord nucléaire

La Chine a réitéré son soutien «ferme» au Plan d’action global commun (JCPOA), l’accord nucléaire conclu il y’a cinq ans entre l’Iran et les grandes puissances, a indiqué une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Selon un communiqué publié sur le site Internet du ministère des Affaires étrangères, ce 14 juillet marque le cinquième anniversaire de la conclusion du JCPOA. «Le 7 juin, le conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères Wang Yi a envoyé une lettre au secrétaire général de l’ONU et au président tournant du Conseil de sécurité de l’ONU, expliquant la position et la proposition de la Chine sur la question du nucléaire iranien», a déclaré la porte-parole Hua Chunying, dans une allocution sur la question du nucléaire iranien. Elle a indiqué qu»’il y a cinq ans, les P5+1 (la Chine, la Russie, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis), l’Union européenne et l’Iran sont arrivés au JCPOA historique à Vienne». Cet «important résultat de la diplomatie multilatérale a ensuite été approuvé par la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’ONU. Le JCPOA est devenu un élément clé du système international de non-prolifération nucléaire, un facteur positif important pour le maintien de la paix et de la stabilité régionales et mondiales, et une bonne pratique pour résoudre les problèmes régionaux par des approches multilatérales», a-t-elle ajouté. «Malheureusement, ces dernières années, les Etats-Unis ont maintenu l’unilatéralisme, renoncé à leurs obligations internationales et se sont retirés des traités et des organisations», a indiqué Mme Hua, ajoutant que «la partie américaine s’était retirée du JCPOA en mai 2018 et avait contrecarré la mise en œuvre de l’accord par les autres parties». «Une violation aussi claire de la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’ONU a conduit à une tension continue sur la question du nucléaire iranien. Actuellement, les Etats-Unis tentent de miner davantage le JCPOA en faisant pression pour la prolongation de l’embargo du Conseil de sécurité sur les armes contre l’Iran et en menaçant d’activer le mécanisme de rétablissement rapide des sanctions», a-t-elle déclaré. Selon la porte-parole, la Chine «pense que la préservation et la mise en œuvre du JCPOA est la bonne façon de résoudre la question du nucléaire iranien. La réduction des engagements par l’Iran est le résultat de la pression maximale exercée par les Etats-Unis». Les parties au JCPOA «devraient renforcer le dialogue et la consultation dans le cadre de la Commission mixte, chercher une solution au différend sur les engagements dans une approche progressive et réciproque, et rétablir l’équilibre des droits et des obligations en vertu du JCPOA», a-t-elle indiqué.
Les parties «doivent soutenir le renforcement du dialogue et de la coopération entre l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et l’Iran afin de résoudre de manière appropriée la question de sauvegarde dès que possible», a déclaré M. Hua.
Elle a appelé la communauté internationale à «s’opposer conjointement aux Etats-Unis qui poussent le Conseil de sécurité à prolonger ou à rétablir des sanctions contre l’Iran» et à «exhorter les Etats-Unis à revenir sur la bonne voie en ce qui concerne le respect du JCPOA et de la résolution du Conseil de sécurité».