Antar Yahia

En faisant ses emplettes en France : Antar Yahia divise les Usmistes

A partir de France, d’où il n’a pu rejoindre Alger pour prendre son nouveau poste de directeur sportif de l’USMA, l’ancien international algérien, Antar Yahia, est passé à la vitesse supérieure en matière de recrutement.
Force est de constater néanmoins que les premières signatures concernent toutes des joueurs bi-nationaux méconnus sur la scène footballistique et évoluant dans les petites divisions en France. Des transactions qui sont en train de faire polémique dans les milieux des Rouge et Noir entre partisans et opposants.
Ce débat n’est pas fait pourtant pour décourager l’ancien capitaine des Verts qui réclame seulement du temps avant de porter un quelconque jugement sur le travail qu’il compte réaliser avec l’USMA, un club qu’il souhaite le hisser au-devant de la scène footballistique africaine.
Convaincu que la formation fait sensiblement défaut au sein des clubs algériens, Antar Yahia préfère ainsi faire ses emplettes en France en tablant sur des jeunes joueurs, certes inconnus au bataillon, mais disposant d’une bonne formation acquise au sein des écoles de football française. Il est même persuadé que la sélection algérienne également tirera bénéfice de certaines de ses recrues tellement ils ont un potentiel énorme et qu’ils n’attendent qu’à leur donner leur chance pour prouver ce dont ils sont capables.
Antar yahia à jusque-là conclu avec quatre Franco-Algériens, à savoir Beneddine, Abdeldjelil, Akkal et Soula. À tout ce beau monde, devrait se joindre prochainement un gardien de but binational aussi, au nom de Guendouz, et probablement un autre défenseur pour compléter sa liste des binationaux.
Connaissant parfaitement le marché français et de par ses relations avec certains agents, l’ex-défenseur de Bochum a ciblé des joueurs dans des postes bien précis, suivant les besoins du club. Antar Yahia a visionné plusieurs rencontres jouées par les Rouge et Noir cette saison et à partir de là il a rassemblé toutes les informations qui lui ont permis de faire son choix de recrutement.
Certes, le choix des binationaux n’a pas été bien accueilli par les supporters de l’USMA mais le directeur sportif est convaincu de ses options. La plupart des émigrés qui ont transité par l’USMA par le passé ont échoué, à l’exception de Benyahia, c’est pour cela que les fans usmistes restent un peu sceptiques mais si on prend en compte le marché algérien, il est difficile de trouver de bons joueurs, les meilleurs sont sous contrat ou bien ils ont des touches à l’étranger. Le directeur sportif des Rouge et Noir est convaincu de sa démarche car, d’une part, il veut ouvrir une nouvelle page au sein du club et, d’autre part, il veut obéir à la politique des propriétaires de l’USMA qui ont une vision lointaine, suivant le plan arrêté. Financièrement, l’USMA ne veut pas faire de folies en matière de recrutement, le plus important est de monter une équipe cohérente, compétitive et qui a faim. Une fois le recrutement achevé, on aura plus de visibilité sur les ambitions du directeur
sportif.

Hakim S.