Aquaculture

Intégration de l’aquaculture à l’agriculture : Prés de 350 agriculteurs concernés à Boumerdès

Près de 350 agriculteurs de la wilaya de Boumerdès sont concernés par le programme d’intégration de l’aquaculture au secteur de l’agriculture visant l’élevage de poissons dans des bassins ou retenues collinaires destinées à l’irrigation agricole, a-t-on appris jeudi, auprès du directeur de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya.

Ces agriculteurs, recensés en 2018 au titre d’une action conjointe entre les secteurs de la pêche et de l’agriculture, «ont bénéficié d’un programme de formation adapté au niveau des établissements de formation professionnelle de la wilaya», a indiqué à l’APS, Kadri Cherif. Parallèlement à cette opération de formation, a-t-il ajouté, il a été procédé à l’ensemencement de près d’une centaine de bassins d’irrigation agricole, en alevins, outre la distribution de près de 70.000 autres alevins aux agriculteurs, au même titre que 1.500 larves de poissons, à travers 17 communes de la wilaya. Ces dernières années, plus d’une vingtaine d’aides en la matière ont été octroyées à des paysans aux exploitations agricoles individuelles et collectives, en vue de procéder à l’ensemencement de près de 100.000 alevins dans leurs bassins d’irrigation agricole, a-t-il, en outre, signalé. Le responsable a fait également part, au titre des efforts visant l’encouragement de l’aquaculture et la préservation de la diversité biologique, et partant la promotion du tourisme, du lâchage de près de 10.000 alevins au barrage Keddara Bouzegza, l’un des plus grands plans d’eau du Centre du pays. Selon M. Kadri, la dernière opération du genre, à l’échelle de la wilaya, a été réalisée en 2013, avec l’ensemencement de 950.000 alevins au niveau d’une ferme d’élevage aquacole de poissons en cages flottantes, mise en exploitation, par un particulier, dans la baie de Zemmouri, à l’est de Boumerdès. Plus de 200.000 autres alevins de poisson ont été ensemencés, en 2011, dans 20 plans d’eau de la wilaya, a-t-il, en outre, rappelé. Par ailleurs, plus d’une vingtaine de sites susceptibles d’accueillir des projets aquacoles, ont été mis, ces dernières années, à la disposition d’investisseurs à Boumerdès, a souligné le même responsable. Ces sites ont été répertoriés au niveau des trois barrages de la wilaya, des embouchures des cours d’eau, des grands bassins hydriques, des retenues collinaires (naturelles et artificielles) et du littoral de la région, qui peuvent accueillir, à l’occasion, des cages flottantes ou des opérations d’ensemencement en alevins, a-t-il expliqué. A cela s’ajoute une zone d’activité d’une superficie de prés de 20.000 m2, dédiée à l’aquaculture au niveau de la commune côtière de Zemmouri El Bahri, mitoyenne au port hyponyme. Parmi les projets ayant bénéficié d’un agrément pour leur réalisation à travers la wilaya, le même responsable a cité des fermes d’élevage de daurade et de moules dans des cages flottantes respectivement dans la région de Sghirate, dans la baie de la ville de Boumerdès, et à Cap Djinet. Des projets d’élevage de moules en cages flottantes sur le littoral de Zemmouri et le lieu-dit «Les Salines» sur le littoral de Dellys, ont été également lancés.