Bachi

Installé dans ses nouvelles fonctions de DG du MCA : Bachi affiche ses ambitions

Jeudi après-midi, une cérémonie de passation des consignes a été organisée au siège du MCA entre le désormais ex-directeur sportif de cette formation de Ligue 1, Kamel Kaci Saïd, et le nouveau patron du club, Zoubir Bachi, une occasion pour les deux hommes de d’évoquer plusieurs sujets inhérents à la nouvelle ère que s’apprête à vivre le vieux club de la capitale. D’emblée, Bachi, le capitaine de l’équipe emblématique du Douen des années 1970, a tenu à remercier Sonatrach, l’actionnaire majoritaire du club, pour avoir donné la chance à des anciens joueurs du MCA de gérer leur équipe favorite. «On veut donner un nouveau souffle à notre club et en finir avec les déboires. Sonatrach a des projets ambitieux pour le Doyen, et nous sommes très contents de l’accompagner dans la réalisation de ces projets. Je peux citer à titre d’exemple le centre d’entrainement en cours de construction à Ben-Aknoun, une véritable base de vie pour le club, et un outil de travail dont le Mouloudia n’a jamais disposé depuis sa création en 1921», s’est-il réjoui. Revenant sur la première réunion qu’il a tenue avec ses joueurs, il a ajouté : «à vrai dire, nous leur avons transmis un message simple, à savoir qu’ils doivent avoir conscience qu’ils jouent pour un grand club dont les supporters se trouvent un peu partout dans le pays, et que nous sommes là pour les aider. Je pense que le message a été bien saisi par les joueurs, et d’après ce que j’ai remarqué nous avons des joueurs de grande qualité. Ils l’ont prouvé lorsqu’ils jouaient pour d’autres équipes, mais dès qu’ils rejoignent le MCA, on note qu’ils sont bloqués. Un travail psychologique nous attend dans ce registre, ce ne sera pas facile, mais on est optimistes». à propos de l’objectif du club en fin de saison, Bachi n’est pas allé par trente-six chemins pour afficher ses ambitions. «Certes, l’équipe a joué sur plusieurs fronts mais en vain. On va tenter de terminer sur le podium, et je pense qu’on a les capacités de le faire, surtout si nos joueurs évoluent sur leur véritable valeur» dira-t-il. Pour sa part, Kaci Saïd a déclaré qu’il quittait son poste avec la conscience tranquille, invitant ses détracteurs à lui trouver la moindre tache noire dans la gestion du club tout au long de la période de son règne. «Les portes sont ouvertes pour ceux qui souhaitent me demander des comptes, car je suis convaincu qu’il ne trouveront rien contre moi», a-t-il lancé en marge de la cérémonie de passation de consignes avec la nouvelle direction effectuée jeudi après-midi au siège du Mouloudia. Il s’est dit également soulagé par l’arrivée des enfants du club pour reprendre le flambeau, estimant que le Doyen est désormais «entre de bonnes mains».

H. S.