Inspection

Inspection du voilier-école El-Mellah après son retour de la campagne d’instruction Eté-2018

Le Général-Major Haouli Mohamed Larbi, Commandant des Forces navales, a procédé dimanche au port d’Alger à l’inspection du voilier-école «El-Mellah» après son retour de la campagne d’instruction «Eté-2018», exécutée durant la période s’étalant du 30 juin au 5 août 2018, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). «Le Général-Major Haouli Mohamed Larbi, Commandant des Forces navales a procédé, dimanche dernier au niveau de la jetée nord du port d’Alger à l’inspection du voilier-école El-Mellah, numéro de bord 938 et ce, après son retour de la campagne d’instruction Eté-2018, exécutée durant la période du 30 juin au 5 août 2018, avec à son bord 99 élèves officiers de carrière de l’Ecole supérieure navale de Tamentfoust (1ère Région militaire) dont une élève», précise la même source. «Le circuit de la croisière d’instruction Eté-2018, qui a duré 35 jours, dont 20 jours de navigation dans le Bassin Ouest de la Méditerranée et la Mer Tyrrhénienne, a été exécuté en six étapes avec plusieurs escales dans des ports nationaux et étrangers, au cours desquelles l’équipage du voilier a effectué des visites de courtoisie aux autorités civiles et militaires», ajoute le communiqué du MDN, relevant en outre que plusieurs activités sportives et culturelles ont été organisées au profit des élèves. «Les élèves officiers ont pu, à travers le contact direct avec l’environnement maritime, s’acclimater aux conditions réelles de navigation et à la vie à bord. Cette campagne d’instruction leur a permis également de connaitre la navigation dans des détroits, des golfs et des canaux dans différentes conditions climatiques», conclut le communiqué.

Un mort dans une collision entre une moto et un véhicule à Khenchela
Une personne est décédée dans un accident de la circulation survenu dans la nuit de samedi à dimanche dans la wilaya de Khenchela, a-t-on appris auprès des services de la Protection civile. L’accident s’est produit au lieu-dit Beghai, à l’entrée Nord de la ville de Khenchela suite à une collision entre une moto et un véhicule touristique, a précisé le lieutenant, Adel Messaadia. Il a détaillé que le conducteur de la moto, âgé de 48 ans, grièvement blessé, a été transféré aux urgences de l’EPH Ahmed Benbella, où il a succombé dès son admission. Une enquête a été ouverte par les services compétents pour déterminer les circonstances de cet accident, a conclu la même source.

Secousse tellurique d’une magnitude de 3,3 à Oum El Bouaghi
Une secousse tellurique d’une magnitude de 3,3 a eu lieu dimanche à 22h17 dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, a annoncé le Centre de Recherche en Astronomie Astrophysique et Géophysique (CRAAG) dans un communiqué. L’épicentre de cette secousse a été localisé à 11 km Sud-Ouest de Ain M’lila (Wilaya d’Oum El Bouaghi), a précisé la même source.

L’obésité dans le monde a triplé depuis 1975
L’obésité dans le monde a pratiquement triplé depuis 1975, et elle s’est accompagnée d’une augmentation des cardiopathies, des cancers et des diabètes, a indiqué l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sur son site web. Les pays ont élaboré des directives diététiques adaptées à leur situation alimentaire et à leurs populations locales, pour conseiller des régimes alimentaires sains, ajoute la même source. «Les régimes alimentaires varient considérablement d’un pays à l’autre en fonction des aliments disponibles, des cultures et des habitudes alimentaires.
Mais quel que soit l’endroit où on vit, lorsqu’il s’agit de nourriture, on sait ce qui est bon pour nous et ce qui ne l’est pas», précise la FAO. Les changements sociétaux rendent toutefois ces choix plus compliqués.
Alors que de nombreux pays sont toujours confrontés à la dénutrition, la consommation d’aliments à haute teneur en énergie, en matières grasses, en sucre et en sel est en hausse un peu partout dans le monde. L’urbanisation, les métiers plus sédentaires et l’évolution des moyens de transport entraînent une réduction de l’activité physique qui a pour effet d’exposer des populations entières au risque d’obésité et de maladies associées. L’obésité a pratiquement triplé dans le monde depuis 1975 et elle s’est accompagnée d’une augmentation de problèmes de santé tels que le diabète, les maladies cardio-vasculaires et certains cancers. Cette tendance ne concerne pas seulement les pays à revenu élevé.

La population australienne atteint les 25 millions, 33 ans plus tôt que prévu
L’Australie devrait atteindre 25 millions d’habitants cette semaine, soit 33 ans plus tôt que les prévisions, révèlent des spécialistes australiens de la démographie. Au rythme actuel, la population australienne devrait atteindre 40 millions au milieu du siècle, a indiqué le démographe Mark McCrindle, ajoutant que l’essentiel de cette croissance démographique provient de la migration. En prenant en compte les naissances, les décès et les migrations, l’Australie compte une personne de plus toutes les 83 secondes, a expliqué M. McCrindle, faisant savoir qu’alors qu’il a fallu environ 4 ans et demi pour avoir un million de personnes de plus lors de la seconde moitié du 20ème siècle, le dernier million a été atteint en un temps record, un peu moins de deux ans et demi. Selon la chercheuse sociale Ashley Fell, l’impact sera ressenti le plus dans les villes. Après Sydney qui compte déjà cinq millions d’habitants, Melbourne devrait atteindre ce chiffre d’ici la fin du mois. «Sydney et Melbourne totaliseraient plus de 10 millions d’ici le mois prochain, alors que ces villes vont faire face aux plus grandes difficultés», a souligné Mme Fell, ajoutant toutefois que les opportunités d’emploi et la qualité de vie ont forcé beaucoup d’habitants de Sydney à quitter la métropole pour d’autres Etats. Malgré la croissance rapide de la population australienne, Mme Fell a estimé que le pays-continent dispose des sources nécessaires pour subvenir aux besoins engendrés par la croissance démographique. «Nous avons la même superficie que les Etats-Unis, mais ils ont une population de 300 millions d’habitants, contre 25 millions en Australie», a-t-elle rappelé.

Un touriste tchèque tué par un requin en mer Rouge
Un touriste tchèque a été tué par un requin au large d’une station balnéaire sur la mer Rouge en Egypte, a indiqué dimanche un responsable de cette municipalité. L’incident a eu lieu jeudi, à 20 kilomètres au nord de Marsa Alam (sud-est), une zone très prisée des plongeurs et apnéistes «où des requins sont présents», a déclaré le général Attef Wagdi, président du conseil municipal de la ville, cité par des agences.
Des médias locaux avaient précédemment rapporté que les restes d’un corps avaient été retrouvés sur une des plages de Marsa Alam, sans donner plus de détails. L’ambassade tchèque en Egypte et le ministère égyptien de la Santé travaillent ensemble «pour la remise du corps», a ajouté M. Wagdi. Le ministère de l’Environnement a formé une commission pour déterminer les causes et circonstances de l’incident, selon la même source. Ce type d’attaques reste très rare, les requins en mer Rouge s’en prenant très rarement aux nageurs si ces derniers ne dépassent pas les limites autorisées.
En 2015, un touriste allemand avait été tué par un requin au large d’une plage égyptienne dans la même zone en mer Rouge.
Et en 2010, une Allemande a été tuée et quatre autres touristes grièvement blessés, lors d’attaques de requins au large d’une plage de Charm el-Cheikh, station balnéaire égyptienne.