infractions au confinement

Infraction aux mesures de confinement sanitaire à Oran : Mise en fourrière de 11 véhicules et 10 motocycles…

Les services de la police d’Oran ont opéré la saisie de 11 véhicules et 10 motocycles lundi soir, pour infraction au protocole sanitaire de prévention contre le Covid-19, a-t-on appris mardi auprès de la sûreté de wilaya. Les véhicules et les motocycles ont été mis en fourrière. Leurs propriétaires et les accompagnateurs ont été verbalisés et sont passibles d’amendes, selon la même source, qui a souligné que l’action des policiers sur le terrain se poursuit dans le cadre de l’intervention préventive et répressive pour veiller au respect des horaires du confinement sanitaire. Les mêmes services ont enregistré au premier jour du confinement partiel un répondant favorable de la part des citoyens à travers la wilaya, motivé par une prise de conscience de la dangerosité de cette pandémie. Dans ce contexte, les services de la sûreté de wilaya d’Oran ont élaboré un programme spécial dont les principaux axes portent sur l’activation de la sensibilisation en direction des citoyens de différentes catégories et tranches d’age et le contrôle de l’application des mesures préventives dans les magasins et les centres commerciaux. Pour rappel, les services de la police d’Oran ont mené, depuis l’apparition de la pandémie, plusieurs campagnes de sensibilisation destinées aux commerçants, transporteurs, chauffeurs de taxis et motocyclistes sur la nécessité du respect des mesures préventives pour lutter contre la propagation du Covid-19.

… Et fermeture de deux hôtels
Deux établissements hôteliers ont été récemment fermés à Oran pour défaut de permis d’exploitation et infraction au protocole sanitaire de prévention contre la propagation du coronavirus, a-t-on appris mardi auprès de la Direction du tourisme, de l’artisanat et du travail familial de la wilaya. Durant ces deux dernières semaines, il a été ainsi procédé à la fermeture de deux établissements hôteliers, l’un dans la ville d’Oran et l’autre dans la commune côtière de Bousfer, à la fois pour défaut de permis d’exploitation et infraction au protocole sanitaire de prévention contre le coronavirus, a indiqué, à l’APS, le chef de service chargé du suivi et du contrôle des activités touristiques au niveau de la Direction du tourisme, de l’artisanat et du travail familial, Mourad Boudjenane. Les deux hôtels ne pourront exercer leurs activités qu’après avoir réglé leur situation vis-à-vis de l’administration en déposant un dossier administratif dûment établi en application des textes de loi en vigueur en la matière, de même qu’il est fait obligation pour ces établissements de respecter strictement le protocole sanitaire de prévention après avoir parachevé les procédures administratives, a expliqué M.Boudjenane. Selon la même source, cette décision intervient suite à une opération d’inspection menée par la commission mixte regroupant les représentants des secteurs du tourisme, de la santé, de l’habitat, du commerce et de la protection civile, pour s’enquérir d’un nombre de conditions liées à l’exercice de cette activité, à savoir notamment l’autorisation d’exploitation, la qualification, l’hygiène et la sécurité, de même que le respect du protocole sanitaire au niveau des établissements hôteliers et le contrôle de la qualité des prestations offertes aux clients durant la saison estivale.